marine ocean logo

Economie maritime

Gwendal Rouillard, député (PS) du Morbihan, soutient sans ambiguité le projet de développement d'une ferme pilote d'éoliennes flottantes au sud de l'île de Groix. Porté par Eolfi offshore, DCNS et Vinci, le projet a été présenté à l'ADEME le 5 avril dernier. "L’éolien flottant, explique M. Rouillard, est une véritable perspective pour la production d’énergies marines renouvelables, en France et dans le monde. Il permet d’accéder à des sites où la profondeur ne permet pas d’implanter des éoliennes conventionnelles". 

Le consortium composé par Eolfi offshore, DCNS et Vinci constitue par ailleurs, selon lui, "un atout pour la France". "Ce partenariat d’industriels français, déjà implantés sur notre littoral, se verra doter d’un site de choix pour une telle expérimentation qui permettra l’émergence de nouveaux métiers et complètera le panel professionnel déjà fortement présent dans notre région".

Pour le parlementaire, très impliqué sur les sujets maritimes (il est notamment rapporteur du budget de la Marine nationale), ce consortium a le potentiel pour devenir "un leader mondial dans l’éolien flottant". 

CMA CGM renforce sa présence historique sur le marché Méditerranéen en connectant la France, l’Espagne, la Turquie, le Liban, l’Egypte, Malte et l’Algérie. Le service WEMED, lancé le 11 mars dernier, propose à ses clients une offre de transport direct, via Malte, entre les pays situé à l'Ouest de la Méditerranée (France, Espagne, Algérie) et les pays situés à l’Est (Turquie, Liban, Egypte).

A l’occasion de la Journée internationale des droits des Femmes, le 8 mars 2016, Armateurs de France et l’École Nationale Supérieure Maritime (ENSM) donnent la parole aux femmes officiers de la Marine marchande. Armateurs de France et l’ENSM ont fait de la mixité des formations et des métiers une de leurs priorités.Ainsi, en 2014, Armateurs de France était l’un des signataires du Plan gouvernemental sectoriel sur la Mixité dans les transports. De son côté, l’ENSM a entrepris de sensibiliser les lycéennes aux formations et aux métiers de la Marine marchande. Et la situation évolue. Ces témoignages de femmes officiers en sont la preuve. Loin des stéréotypes, découvrez une réalité faite de responsabilités, de challenges et de solidarité ! Avec un leitmotiv commun : que l’on soit homme ou femme, on est marin avant tout, avec la passion de la mer chevillée au cœur.

A lire sur  www.armateursdefrance.org et https://www.supmaritime.fr/

 

Interrogé par le député (LR) Yannick Moreau lors de sa réception, le 16 février dernier, devant la commission des affaires européennes, du développement durable et des affaires économiques de l'Assemblée nationale française, M.Karmenu Vella, Commissaire européen aux affaires maritimes et à la pêche, a confirmé que l'existence d'un Cluster maritime européen était un véritable atout pour l'économie bleue et le développement de l'économie maritime en Europe. 

Frédéric Moncany de Saint-Aignan, Président du Cluster maritime français, et Fancis Vallat, actuel président du European Network of Maritime Clusters, travaillent de fait ardemment au renforcement d’un Cluster maritime européen qui, auprès des institutions européennes, pourrait efficacement contribuer au développement de l’économie maritime européenne.

 

Le WWF et le MSC (Marine Stewardship Council) ont lancé le projet Medfish. Cette initiative commune a pour objectif d’analyser en profondeur des pêcheries méditerranéennes françaises et espagnoles en utilisant le Référentiel Pêcheries du MSC pour évaluer  leur durabilité. Ce projet s’inscrit dans les engagements de WWF et MSC pour la pêche durable en Méditerranée et a pour ambition d’inspirer des initiatives similaires dans d’autres pays.

Le CMA CGM Benjamin Franklin, navire d’une capacité de 18 000 EVP et plus grand porte-conteneurs ayant jamais escalé aux Etats-Unis, a été inauguré le 20 février dernier, à Long Beach, en présence de Jacques R. Saadé, Président Directeur Général et fondateur du Groupe CMA CGM.

A l'occasion de cette inauguration exceptionnelle qui a rassemblé plus de 600 personnalités américaines du monde économique, industriel,institutionnel et politique, Jacques Saadé a annoncé son «  intention de se renforcer sur les Etats Unis en développant le transport maritime de marchandises entre ce pays, l’Asie et l’Europe ».

Après l’annonce du remaniement ministériel et la composition du nouveau Gouvernement, le Cluster Maritime Français tient avant tout à saluer l’apparition de la « mer » dans les attributions de Madame Ségolène ROYAL, « numéro 2 » du Gouvernement, qui devient Ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, ainsi que le maintien dans ses fonctions de Monsieur Alain VIDALIES, fortement engagé aux côtés des acteurs de l’économie maritime depuis plusieurs mois.

Au cours du 1er trimestre 2016, la capacité de la ligne PCRF, reliant les Antilles à l’Europe, sera augmentée grâce au remplacement des navires actuels d’une capacité de 2200 EVP (Equivalent Vingt Pieds), par des navires pouvant charger jusqu’à 2800 EVP. En faisant évoluer sa flotte à destination des Antilles, CMA CGM répond à la croissance du marché antillais, qui est d’environ 3% par an, et à celle des échanges intra-Caraïbes. Ces volumes supplémentaires amèneront également du trafic additionnel en transbordement.

Ces nouvelles lignes directrices visent à organiser la coopération et la coordination de toutes les parties concernées, notamment les armateurs, l’État du pavillon et les États côtiers, afin de secourir efficacement les navires en détresse. Elles s’inscrivent dans la droite ligne de la Convention internationale sur le droit de la mer, dite de Montego Bay, qui oblige les États à préserver leur environnement et à prévoir des dispositifs dans leurs droits nationaux pour prévenir et intervenir en cas d’incident maritime.

Le Cluster maritime français, qui regroupe les acteurs de l'économie maritime française, a salué l'adoption en première lecture, le 3 février dernier, à l'Assemblée nationale, de la proposition de loi sur l'économie bleue présentée par le député (PS) Arnaud Leroy.  Ce texte qui traite de sujets aussi divers que le transport maritime, l’emploi des marins, la pêche, le nautisme, l’aquaculture, les énergies marines renouvelables, les drones ou les ports a été débattu devant un parterre - peu fourni - de députés, en présence d'Alain Vidalies, Secrétaire d'État chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche. Ce débat et à fortiori cette adoption en première lecture, sont à marquer d'une pierre blanche  signalant clairement l'intérêt que sucite désormais, en France, le maritime. Il est de fait très rare qu'un texte proposé par un parlementaire (une proposition de loi) soit mis à l'orde du jour des deux assemblées, l'immense majorité des lois françaises étant issue de projets de loi, c'est à dire de textes présentés par le gouvernement.