marine ocean logo

Technologie

L’Ifremer, un outil moderne et opérationnel

L’Ifremer, qui fête cette année ses 25 ans, a été mobilisé pour participer à la localisation et à la récupération des boîtes noires de l’Airbus A330 d’Air France disparu dans l’Atlantique le 1er juin dernier. Son navire océanographique le Pourquoi Pas? était au coeur du dispositif grâce à ses moyens sous-marins particulièrement performants. Il est l’un des nombreux outils que met en oeuvre l’Ifremer pour remplir ses missions. Présentation d’un acteur à la pointe de la technologie et de l’innovation.


Découverte

Élisabeth VEYRAT, Archéologue, ingénieur d’études au DRASSM

«J’EXERCE UN MÉTIER DE CHEF D’ORCHESTRE». En novembre 2009, la ville du Croisic commémorera les 250 ans de la Bataille des Cardinaux qui opposa, le 20 novembre 1759, la flotte française du maréchal de Conflans à la flotte anglaise de l’amiral Hawkes. Elisabeth Veyrat a expertisé le site dans la baie du Croisic. Témoignage et récit, autour de son métier, d’une femme passionnée d’histoire et de mer.


Marines du Monde

Les manoeuvres politiques de la Marine chinoise

Longtemps parent pauvre de l’Armée populaire de libération, la Marine chinoise est en passe de devenir, grâce à un habile travail de ses chefs au sein du système, un maillon essentiel de la politique de défense chinoise en phase avec le renouveau des ambitions maritimes du pays. Explications.


Géopolitique

La huitième perle

La Chine a installé sur la route du pétrole, entre la mer de Chine et le golfe Persique, une série d’escales stratégiques destinées à organiser et à sécuriser ses approvisionnements. Ce «collier de perles» ainsi que l’appellent les stratèges américains s’est enrichi d’une nouvelle perle.


Géopolitique

La renaissance maritime de la Chine

Le budget militaire de la Chine devrait croître de 14,9% en 2009, après une hausse de 17,6% en 2008. La Marine chinoise, forte de 250000 hommes et de plus de 500 navires (27 destroyers, 47 frégates, 263 corvettes et patrouilleurs, 3 SNLE, 5 SNA, 56 sous-marins classiques, etc.) et qui travaille à se doter de porte-avions, est devenue la plus importante d’Asie et la troisième marine mondiale. Ses bâtiments sont répartis entre les flottes du Nord, de l’Est et du Sud. Cette dernière est dotée depuis peu d’une importante base dans l’île de Hainan, construite à partir de 2002 sous le nom de Yulin (ou Sanya), et dont l’existence a été confirmée par le Jane’s en 2008. Cette montée en puissance de la Marine chinoise inquiète les États-Unis qui ont redéployé 60% de leur flotte sous-marine dans le Pacifique.


Marine Nationale

En exercice à bord d’un ATL2

L’Atlantique 2 (ATL 2) est l’avion multi-rôle de la Marine. Les vingt-deux appareils dont elle dispose1, actuellement en cours de modernisation, peuvent être engagés aussi bien dans la lutte antisurface ou anti-sous-marine que dans des missions de surveillance maritime. Récit d’un exercice de lutte anti-surface avec la frégate Cassard.


Marine Nationale

L’heure des drones

Les hélicoptères, embarqués sur les bâtiments de la Marine à partir de 1951 (sur l’Arromanches), n’ont cessé depuis de se rendre indispensables en étendant les capacités des bâtiments. L’heure est aujourd’hui venue de préparer l’arrivée de leurs «cousins», les drones, qui font l’objet de toutes les attentions de la Marine nationale. Explications.