marine ocean logo

Economie maritime

Dans un communiqué publié ce mercredi après-midi, le Groupement des Industries de Construction et des Activités Navales (GICAN) a "pris acte de la nomination du gouvernement de Monsieur Edouard Philippe. La bonne connaissance des enjeux maritimes par le Premier Ministre et par son équipe, aurait pu laisser envisager une identification plus forte des enjeux portés par les industries maritimes. Pleinement intégré dans la démarche entreprise par le Cluster maritime français depuis une dizaine d’années, les entreprises des industries de construction et des activités navales ont besoin de l’assurance par les pouvoirs publics qu’ils seront soutenus dans leurs actions.


Economie maritime

Dans un communiqué rendu public ce mercredi après-midi, le Cluster maritime français a réagi à l'annonce du nouveau gouvernement mis en place par Emmanuel Macron. 

« Pour les acteurs de l’économie maritime, le moins que l’on puisse dire est que le premier sentiment qui domine est la déception. Malgré des personnalités dont la fibre maritime est incontestable au sein de ce gouvernement, au premier rang desquelles le Premier Ministre ou encore Jean-Yves LE DRIAN et Annick GIRARDIN, il est difficile de déchiffrer les intentions de l’exécutif en ce qui concerne l’économie bleue dont nous savons qu’elle constitue le levier de croissance de notre pays : la Mer est l’avenir de la France. Afin de s’assurer que les potentialités de développement durable représentées par la filière maritime française pourront être pleinement mises en valeur, dans les cinq prochaines années, le Cluster maritime français reste très attentif aux décrets d’attribution qui seront prochainement publiés, ainsi qu’à la composition des différents cabinets. Une fois encore, il faut réaffirmer et cela doit se traduire dans la gouvernance, que la Mer infuse tous les secteurs de l’économie française... À ce titre, une inter-ministérialité forte, portée par une personnalité maritime de premier plan, garante de l’équilibre entre protection de l’environnement et développement économique, est indispensable pour atteindre les objectifs qui ont été fixés par le Comité France Maritime (1) i: doubler l’économie maritime française en 2030 avec plus d’un million d’emplois à la clef. »

(1) Le Comité France Maritime est une plateforme ou « task force », portée par le CMF et le Secrétariat général de la mer, qui regroupe les acteurs publics et privés dans l’objectif de lever les freins, produire les diagnostics, formuler des propositions permettant d’atteindre la vision de la France maritime en 2030. 

En savoir + : www.cluster-maritime.fr

 


Economie maritime

Un an après le succès du premier Rendez-vous du Cluster « Yachting Monaco », plus de 200 professionnels se sont de nouveau rassemblés, le 4 mai dernier, au Yacht Club de Monaco en présence de son Secrétaire Général, Bernard d’Alessandri, également président du Cluster pour qui cet évènement « permet d’établir un état des lieux du secteur et d’échanger sur les problématiques qui peuvent faire évoluer l’industrie. » La protection de l’environnement est de celle qui aura monopolisé les débats.

Le futur : l’obsession du présent

« La protection de l’environnement est devenue une nécessité » estime sans concession Robert Calcagno directeur général de l’institut océanographique de Monaco. Les actions menées par la Principauté dans le domaine de l’environnement possèdent une notoriété qui dépassent ses frontières « cela fait partie intégrante d’une certaine légitimité incarnée par la Principauté. Il existe un héritage dans le domaine de la préservation de l’environnement imputable à Monaco. » Création de la Monaco Blue Initiative, Monaco Ocean Awards, Monaco Exploration (...) sont autant d’initiatives menées de front par Monaco, qui lui confère ainsi un rôle bien défini dans la politique environnementale.


Economie maritime

Dans un communiqué publié ce matin, le Cluster maritime français a salué la victoire d'Emmanuel Macron à la Présidence de la République.

"Avec Emmanuel Macron, la France en marche vers la croissance bleue. Conscient du dynamisme du secteur maritime français et de son potentiel - en termes de développement économique durable - pour la croissance de notre pays, Emmanuel Macron souhaite « construire une véritable stratégie maritime ». Il a détaillé sa stratégie notamment en matière de défense et a affiché son ambition pour le développement de nos ports, des énergies marines renouvelables, de la pêche, du transport maritime et autres secteurs clés de l’économie maritime pour « faire de la France une nation leader pour la croissance bleue » (cf. les réponses d’Emmanuel Macron aux questions du CMF et de Marine & Océans du 18 mars dernier)". 

"Le Cluster Maritime Français sera heureux d’apporter son concours et de poursuivre les travaux menés depuis déjà plusieurs mois avec les équipes d’Emmanuel Macron afin de définir une politique maritime ambitieuse. Dans son programme mer, le nouveau Président de la République a prévu, entre autres mesures, de renforcer le travail public-privé entrepris lors du précédent quinquennat autour du Comité France maritime (1) et d'encourager la dynamique enclenchée par le Cluster maritime pour avoir les moyens de construire une French Sea Tech. Dans cet esprit, le Cluster Maritime Français - en coordination avec les différentes filières de l’économie maritime -, rencontrera très prochainement le Président de la République et les membres de son nouveau gouvernement". 

(1) Le Comité France Maritime : plateforme / « task force », portée par le Cluster Maritime Français et le Secrétariat général de la mer, regroupant les acteurs publics et privés dans l’objectif de lever les freins, produire les diagnostics, formuler des propositions permettant d’atteindre la vision de la France maritime en 2030. 


Economie maritime

elect520

A la veille des grands débats de la Présidentielle, Marine & Océans et le Cluster Maritime Français (www.cluster-maritime.fr) publient les réponses de Nicolas Dupont-Aignan, François Fillon, Benoît Hamon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon sur trois sujets majeurs intéressant leurs lecteurs et leurs adhérents : le budget de la défense ; le deuxième porte-avions ; l'économie maritime.  

Leurs réponses, publiées ci-dessous par ordre alphabétique, ont été recueillies entre le 20 février et le 15 mars 2017. 

Savoir, c’est être libre… partagez l’information sur Facebook et twitter !

Pour lire les interviews, cliquez sur "lire la suite"


Industrie de défense

Partenaire de la Malaisie depuis 1993, la France présentera une large offre en matière de technologie navale et aéronautique de Défense au salon LIMA qui se tiendra sur l'île de Langkawi (Malaisie) du 21 au 25 mars prochain. Un Pavillon France, organisé sous l’égide du GICAN avec le soutien de la DGA et du GIFAS, y accueillera des industriels français tels que ALSEAMAR, CNIM, DCI, DCNS, DIGINEXT, ECA, KERSHIP, LACROIX, OCEA, SECAMIC, SILLINGER, SOFRESUD, NCSIMUL, ZODIAC AEROSPACE.  AIRBUS, DASSAULT, MBDA, SAFRAN et THALES seront également présent à ce grand rendez-vous soutenu par le ministère de la défense malaisien.


Marines du Monde

Aux Sables-d'Olonne, l'arrivée sur la ligne de Sébastien Destremau (TechnoFirst – faceOcean) ce samedi 11 mars 2017, à 1 heures, 40 minutes et 18 secondes, heure française, marque l'achèvement du Vendée Globe 2016-2017. Le skipper Toulonnais s'octroie la 18ème et dernière place du tour du monde en solitaire, qu'il a parcouru en 124 jours, 12 heures, 38 minutes, 18 secondes à la vitesse moyenne de 8,2 nœuds. Sébastien Destremau achève le huitième Vendée Globe 50 jours après le vainqueur Armel Le Cléac'h (Banque Populaire VIII) arrivé le 19 janvier. Avec vingt-neuf concurrents au départ et dix-huit à l'arrivée - un score qui n'avait encore jamais été atteint- la huitième édition du Vendée Globe inscrit un record supplémentaire dans l'histoire de la course.


Industrie de défense

Communiqué conjoint, actualisé, du GICAN, du GICAT et du GIFAS 

"Dans un contexte sécuritaire qui se dégrade avec des menaces qui n’ont jamais été aussi proches, le CIDEF (Conseil des Industries de Défense Françaises) prend acte des déclarations d'une majorité de candidats à l'élection présidentielle confirmant la pertinence de l’objectif de 2% du PIB défini par le ministère de la Défense pour l’effort de Défense de la France et correspondant à l’engagement pris par notre pays au Sommet de l’OTAN à Newport en 2014 puis rappelé au Sommet de Varsovie en 2016.


Technologie

Dans le cadre de leur laboratoire commun FormalLab, Thales et le CEA présentent une solution inédite pour garantir la sécurité des codes cryptographiques. Véritable rupture technologique, l’innovation réside dans la vérification formelle[1] de composants de librairies sécurisés pour le chiffrement des communications sensibles. La cybersécurité, ou sécurité informatique, constitue l’un des enjeux majeurs des sociétés numériques, à la croisée de la conception, des techniques de vérification, et des enjeux de certification. Le List, institut de CEA Tech, a développé depuis de nombreuses années une forte expertise dans le domaine de l’analyse et de la vérification formelle de logiciels. Ses technologies innovantes ont trouvé leurs applications dans les secteurs de l’énergie et de l’aéronautique, et plus récemment de l’automobile et du naval.


Economie maritime

Le Lycée Professionnel Maritime du Guilvinec se remue les méninges pour la 7ème année consécutive. LesMéninges 2017 mettent ainsi le cap sur le BTS Maritime ! Pour ce faire, un colloque ouvert au public aura lieu jeudi 16 mars 2017 au Malamok, Centre Loisirs & Culture, au Guilvinec, de 13h30 à 17h30.



2011 - 2018 © Marine & Océans