marine ocean logo

Après le 11 septembre 2001, la sécurité des navires transportant des matières nucléaires pouvant être détournées à des fins de fabrication d'armes de destruction massives (ADM), va être renforcée. C'est dans ce contexte de menace terroriste, qu'en 2003 les Etats-Unis vont arrêter le projet EUROFAB qui prévoit d'acheminer en France 140 kilos de plutonium militaire pour les transformer en combustible MOX (1). L'opération est réalisée en septembre 2004 sous très haute surveillance, avec semble-t-il la participation d'un sous-marin nucléaire d'attaque (SNA) américain. Auparavant, un SNA serait entré en Manche le 15 janvier 2004 pour surveiller le « Pacific Sandpiper » qui se rend de Cherbourg au Japon avec des matières nucléaires. Ce jour-là, le « Bugaled Breizh » est en pêche au Sud du cap Lizard. Explications.