marine ocean logo

Economie maritime

Sons sous-marins, courants, houle… l’environnement de l’hydrolienne Sabella D10 va être analysé à l’aide d’un système de capteurs mis au point par la société morbihanaise RTsys. Testée pendant un an en 2015-2016, Sabella D10 sera en effet de nouveau immergée au printemps 2017 afin de poursuivre les essais dans le passage du Fromveur, au large des côtes bretonnes. Le système proposé par RTsys permet d’utiliser de manière simple, fiable et à distance un ensemble de capteurs destiné à des mesures telles que la mesure des courants, de la houle, ainsi que de la vidéo sous-marine et des hydrophones. Il a pour objectif de mieux comprendre les paramètres de l’environnement sous-marin pour contribuer à optimiser le fonctionnement de l’hydrolienne en évaluant ses interactions et ses incidences potentielles sur l’environnement. Les capteurs sont implantés sur et autour de l’hydrolienne. Les données sont transmises par câble à une station d’acquisition située sur le continent, permettant un suivi - en temps réel et en continu - de l’environnement de l’hydrolienne et de sa production.


Economie maritime

A l'occasion du salon Euromaritime qui s'est tenu à Paris du 31 janvier au 2 février, SBS Interactive, société lorraine spécialisée dans le développement de solutions logicielles innovantes a officialisé son adhésion au Cluster Maritime Français (CMF) qui regroupe, avec ses quelques 403 adhérents, "l'Equipe de France du maritime". Pour le Président du Cluster, Frédéric Moncany de Saint-Aignan, la place maritime française doit être "la plus forte, la plus diversifiée et la plus high-tech possible avec notamment l'intégration du numérique, clé aujourd'hui indispensable au développement de l'industrie navale". Il a salué l'arrivée de SBS-Interactive au sein du Cluster, "une entreprise du numérique, jeune et innovante qui reflète ces trois critères, dans une démarche de transformation des métiers du maritime.»


Environnement

C'est parti pour l'inconnu, 

par Yvan Griboval

à bord de l'OceanoScientific Explorer

 

Pour ceux qui ont raté les dix premiers épisodes - toujours disponibles sur le site de l’association philanthropique d’intérêt général OceanoScientific, tout comme les onze Kids Newsletters déjà diffusées - et alors que j’ai quitté Cape Town (Afrique du Sud) en solitaire jeudi 26 janvier, voici les grandes lignes de mon expédition. Le 17 novembre, S.A.S. Le Prince Souverain Albert II de Monaco a largué les amarres de l’OceanoScientific Explorer "Boogaloo" du Yacht Club de Monaco et j’ai mis cap au Sud-Ouest. J’ai attendu douze jours à Cartagena (Espagne) qu’une fenêtre météo s’ouvre à Gibraltar. Puis j’ai relié d’une traite Cape Town. Soit 42 jours de mer au total, sans l’ombre d’une avarie ou d’un quelconque problème. Quinze jours en Afrique du Sud ont permis de vérifier tout le navire et de minutieusement préparer le matériel océanographique embarqué. La campagne de collecte de données scientifiques à l’interface océan - atmosphère dans le Courant Circumpolaire Antarctique, dans des zones maritimes peu ou pas explorées, commence donc en ce moment. De Cape Town, je me dirige ainsi vers Monaco, mais en faisant le tour de l’Antarctique cap à l’Est. Toujours en solitaire sur mon bolide de 16 mètres en carbone. Retour à Monaco estimé à la mi-avril.


Marines du Monde

Le prix littéraire 2016 du Cercle de la mer a été attribué à Thierry Montoriol pour son roman Le baiser de la tortue, paru aux éditions Gaïa et le prix « Beau livre » à Alain Gérard pour son ouvrage Journal inédit de Paul-Emile Pajot aux éditions CVRH. Les prix ont été remis le 25 janvier 2017, à bord de la péniche du Cercle de la Mer, située Port de Suffren au pied de la Tour Eiffel à Paris, respectivement par l’Amiral Arnaud de Tarlé, Inspecteur Général des armées, au nom du chef d'état-major de la Marine, et par Madame Sabine Roux de Bézieux, Présidente de la Fondation de la Mer.

En savoir + : www.cercledelamer.fr  


Technologie

Quatre ans après son démarrage opérationnel, et à l’heure où l’Etat a confirmé sa politique de soutien aux IRT jusqu’en 2030, la dynamique de mutualisation impulsée par l’Institut de Recherche Technologique Jules Verne porte ses fruits en termes de résultats de ses premiers projets, de recherche et perspectives de transfert et d’industrialisation. Elle lui a également permis de s’affirmer comme un des acteurs clés structurants de la politique industrielle de la France sur l’Industrie du Futur et de contribuer à de la création de valeur chez ses partenaires industriels.


Economie maritime

Le Pôle Mer Bretagne Atlantique a labellisé deux fois plus de projets en 2016 qu'en 2015. Un chiffre qui démontre toute la dynamique engagée autour de la croissance bleue. Pour son directeur, Patrick Poupon : " le Pôle Mer Bretagne Atlantique joue depuis plus de 10 ans un rôle décisif en tant qu’animateur et catalyseur de l’innovation maritime. Depuis sa création en 2005, il a labellisé 273 projets innovants représentant un montant de budget global de près de 831 millions d’euros, dont 46 projets pour la seule année 2016.


Economie maritime

La biennale professionnelle Euromaritime-Eurowaterways s’inscrit dans le paysage des salons européens avec un ADN spécifique qui complète l’offre des expositions liées aux secteurs maritime ou fluvial en Europe. Basé sur la transversalité, ce rendez-vous parisien doublement thématique se positionne depuis sa création en 2013 comme l’unique vitrine continentale globale de l’économie européenne du secteur.


Marines du Monde

Ce n'est pas un hasard si Jean Le Cam fait partie des skippers les plus populaires auprès du public. Le « roi Jean » a marqué cette huitième édition du Vendée Globe autant par sa performance sportive et son incroyable duel avec Yann Eliès, que par ses phrases cultes et ses vidéos décalées. Retour sur la course d'un marin légendaire arrivé ce mercredi à 17 heures 43 minutes 54 secondes.


Marines du Monde

Yann Élies a franchi la ligne d'arrivée aux Sables d'Olonne ce mercredi 25 janvier 2017 à 16 heures 13 minutes et 09 secondes (heure française). Il prend la cinquième place de ce Vendée Globe, tour du monde qu'il parvient à boucler pour la première fois, après son abandon sur blessure lors de l'édition 2008-2009. Son temps de course : 80 jours 03 heures 11 minutes et 09 secondes. Sa vitesse moyenne sur le parcours théorique de 24 500 milles est de 12,7 nœuds mais le skipper de Quéguiner-Leucémie Espoir a en réalité parcouru 27 132 milles sur l'eau, à la vitesse moyenne de 14,1 nœuds. Retour sur sa course.


Marines du Monde

Ce mercredi 25 janvier à 14 heures 47 mn et 45 s (heure française), Jean-Pierre Dick a franchi en quatrième position la ligne d'arrivée du huitième Vendée Globe. Le skipper de StMichel-Virbac a bouclé son tour du monde en solitaire en 80 jours 1 heure 45 minutes 45 secondes. Il remporte au finish le match de l'infernal trio qu'il a composé avec Yann Eliès (Quéguiner-Leucémie Espoir) et Jean le Cam (Finistère Mer Vent), dans une régate quasiment au contact depuis l'océan Indien. Jean-Pierre Dick a parcouru 27 857 milles à la vitesse moyenne de 14,50 noeuds.