mo sphyrna logo

Géopolitique

Dans son article 5, la Constitution prévoit que la Président de la République est le garant de l'indépendance nationale, de l'intégrité du territoire et du respect des traités. Elle énonce également dans son article 53 que les traités de paix, les traités de commerce, les traités ou accords relatifs à l'organisation internationale... ceux qui comportent cession, échange ou adjonction de territoire, ne peuvent être ratifiés ou approuvés qu'en vertu d'une loi. Ils ne prennent effet qu'après avoir été ratifiés ou approuvés. Et pourtant, sans la vigilance du député (UDI) Philippe Folliot, un morceau du territoire national aurait été partagé sans débat sur la base d'un accord conclu en 2010, prévoyant le partage de souveraineté de Tromelin avec l'île Maurice qui en revendique la souveraineté depuis son indépendance en 1968.

Les Etats-Unis ont annoncé le déploiement au large des côtes de la Corée du Sud d'un destroyer capable d'intercepter des missiles. Ce nouveau déploiement rendu public par Washington veut ainsi souligner le soutien de l'administration américaine à Séoul face aux menaces de Pyongyang.

Intervenant le 27 mars lors d'une visioconférence entre Bruxelles et Moscou, le Secrétaire général de l'OTAN, Anders Fogh Rasmussen, repris par l'agence russe Ria Novosti, a déclaré que l'Alliance Atlantique n'était "pas favorable à une militarisation de l'Arctique" estimant que "tous les problèmes liés au réchauffement climatique, à l'exploitation des ressources naturelles et à la protection de l'environnement pouvaient être réglés pacifiquement, par la négociation".

Marine Le Pen, qui effectuait une visite de deux jours en Polynésie française, a accusé le 22 mars dernier, dans la presse locale, l'actuel président de ce territoire français du Pacifique Sud, l'indépendantiste Oscar Temaru, de brader la Polynésie aux Chinois.

La plupart de « problèmes » de l'Arctique, décris par les médias, n'existent pas ou sont exagérés, a déclaré Anton Vassiliev, Représentant russe auprès du Conseil de l'Arctique et porte-parole de la Diplomatie russe. « La confrontation des intérêts des pays arctiques et non arctique, la troisième guerre mondiale, la lutte pour les ressources, tous ces scénarios post-apocalyptiques n'existent pas en réalité » a indiqué le diplomate. « La Russie ne voit aucune contradiction insoluble dans la région. Le futur de l'Arctique réside dans le développement de la coopération économique internationale ».

Source La voix de la Russie. www.french.ruvr.ru

L'opération Serval, engagée par la France depuis près de deux mois au Mali contre les groupes islamistes qui y avaient imposé leur loi, se poursuit. Elle engage toutes les composantes de l'armée française y compris la Marine nationale qui a été mobilisée dès son lancement avec l'engagement du BPC Dixmude (projection de forces), de ses Atalntique 2 (renseignement, guidage et destruction d'objectif) et de ses forces spéciales (les commandos marine engagés sur le terrain dans des combats rapprochés contre les islamistes).

Selon un porte-parole du ministère chinois de la défense, la Chine a réuni des preuves "suffisantes" d'une surveillance rapprochée de la marine chinoise par des navires de guerre et des avions japonais, se réservant le droit "de prendre des mesures appropriées".

"Des navires de guerre et des avions japonais, a-t-il précisé, suivent de près depuis longtemps des navires et des avions des forces navales chinoises, ce qui porte préjudice à la sécurité de la marine chinoise et aggrave le problème de la sécurité maritime sino-japonaise".

Selon le porte-parole, les allégations du Japon qui affirme que des navires chinois auraient braqué leur radar de conduite de tir en direction de navires japonais sont "sans fondement".

"Le Japon doit faire attention à ses paroles et à ses actes, arrêter de rendre publiques des déclarations erronées, traiter le problème des îles Diaoyu de manière appropriée, adopter des mesures réalistes et créer les conditions nécessaires à l'amélioration des relations bilatérales", a-t-il ajouté.

Source Xinhua et www.french.people.com.cn

Le golfe de Guinée, qui s'étend de la Côte d'Ivoire au Gabon, est un hub de flux commerciaux en provenance ou en direction de l'Europe, des États-Unis et de l'Asie. Il est depuis plusieurs années miné par des actes de piraterie en constante augmentation.

La mer est un immense réservoir de richesses minérales et pétrolières qui vont suppléer à l'épuisement des richesses terrestres. C'est aussi une ressource majeure pour satisfaire les besoins alimentaires d'une population mondiale en expansion. Par ailleurs, l'économie mondiale est toujours plus irriguée par les réseaux maritimes...

Dans le différend qui oppose Israël et le Liban au sujet des champs gaziers découverts en Méditerranée, les États-Unis auraient récemment proposé aux deux Etats de leur communiquer la carte des sous-sols marins de la région. Pour le sous-secrétaire d'État adjoint américain à la diplomatie de l'énergie, Amos J.Hochstein, « les États-Unis ont voulu agir comme un médiateur et proposer une délimitation des frontières maritimes qui se fonde sur la loi internationale et les conventions mondiales, en vue d'arriver à un accord entre le Liban, Israël et Chypre autour des zones économiques de chaque pays...". "Cette carte qui se base sur les recherches d'experts américains, a-t-il expliqué, ne vise pas à délimiter des frontières maritimes, mais tout simplement à proposer un compromis pour départager de façon équitable les eaux internationales et leurs champs gaziers ». A ce jour, les deux gouvernements n'auraient pas répondu à la proposition américaine (Source : Haaretz).