marine ocean logo
Géopolitique

La Marine française évacue une centaine de ressortissants du Yémen


Trois navires français ont participé, dimanche 5 avril, à l'évacuation de 63 ressortissants – français, européens et étrangers – qui se trouvaient pris au piège du conflit civil à Aden, au sud du Yémen. C'est l'Adroit (P-725), un patrouilleur hauturier déployé en océan Indien pour la mission européenne anti-piraterie EUNAVFOR Atalanta ainsi que la frégate légère furtive Aconit (F-713), engagée dans le cadre de la mission Jeanne d'Arc 2015, qui ont été au plus près pour recueillir les ressortissants, dépêchant des embarcations rapides (RHIB) pour aller récupérer à terre les ressortissants. Gageons que les forces spéciales n'étaient pas très loin...

Une opération menée en deux temps. Premièrement, après avoir mis à terre des « éléments de sécurisation », les embarcations rapides de l'Adroit ont récupéré un premier plan de 25 ressortissants – dont 23 Français et 13 enfants. Entamé vers 6h (heure de Paris), le transfert s'est achevé vers 09h00. Ils ont, ensuite, été transférés par hélicoptère, sur le Dixmude (L-9015), un des batiment de projection et commandement ou BPC de la marine nationale, qui était resté au large. Dans un deuxième temps, au milieu de la matinée, une seconde opération a débuté avec l'Aconit. Ce sont les vedettes des gardes-côtes yéménites qui ont transporté entre le port d'Aden et la frégate 38 ressortissants de différentes nationalités.

La veille, samedi 4 avril, dans l'après-midi, 44 ressortissants avaient déjà été évacués par le Dixmude, du site de Balhaf, dans l'est du Yémen, directement vers le Dixmude, grâce à l'EDAR de bord (Engin de débarquement amphibie rapide).

Source : Nicolas Gros-Verheyde, correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Ouest-France et la Lettre de l'expansion. Editeur du blog www.bruxelles2.eu . Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des Hautes Etudes de la Défense nationale).

Lire la suite sur :http://www.bruxelles2.eu/2015/04/05/une-centaine-de-ressortissants-evacues-du-yemen-par-la-royale/