marine ocean logo


Voile

 

Le navigateur Yvan Bourgnon qui a entrepris de faire le tour du monde à l'ancienne (avec sextant et cartes marines papier), sur un simple catamaran de sport, s'est échoué le 31 juillet dernier sur la côte srilankaise. Très affecté, le navigateur qui a déjà traversé trois océans a toutefois annoncé son intention d'achever son incroyable défi.

Oracle Team USA VS Emirates Team New Zealand
Just amazing !

Retour sur les tribulations iodées de Mahatao, sloop de 27 pieds, mené en équipage puis en famille, de la ville aux cinq ports jusqu'aux lagons des Grenadines.

Copyright Alexis Courcoux

Son ascension rapide dans le monde la voile lui a ouvert tous les horizons. En 2011, le skipper Fabien Delahaye a ainsi remporté le titre de champion de France de Course au Large en solitaire, succédant à un champion : François Gabart, entretemps vainqueur du dernier Vendée Globe. Promu Skipper Macif, Fabien Delahaye affichait, cette année, comme principal objectif de remporter LA course en solitaire qui lui échappe pour l'instant : la Solitaire du Figaro. Le skipper caennais, qui a perdu son petit spi, sa drisse de spi et cassé son tangon, dans le coup de vent du Golfe de Gascogne, a toutefois désormais un handicap difficile à combler. Cette nouvelle pépite de la voile française s'était confié à Marine & Océans quelques heures avant le départ de la course.

Yvan Bourgnon et Joris Cocaud ont été contraints d'abandonner leur tentative de record du Tour de Corse à la voile au milieu du parcours aux alentours de 6 heures du matin ce vendredi 5 avril. Une tempête de 80km/h a provoqué la déchirure de la grand-voile au large de Calvi pendant que les deux navigateurs l'affalaient. Cette mésaventure est d'autant plus regrettable qu'Yvan et Joris étaient, au passage du Cap Corse, en avance de quelques heures sur le record qu'ils convoitaient (moins de trente heures). Une nouvelle tentative sera effectuée au cours des deux prochaines semaines.

Participez à l’Hydro’s Cup à Marseille du 5 au 7 avril 2013

L’Hydro’s Cup est organisée depuis maintenant vingt ans par les élèves officiers de l’Ecole Nationale Supérieure Maritime (ENSM).

L’objectif était, à l’origine, de fédérer la population étudiante autour d’un évènement unique et spécifiquement maritime. Quoi de mieux pour cela qu’une régate ! La première édition rassembla élèves et professeurs de l’école au Yacht Club de la Pointe Rouge, à Marseille. L’Hydro’s Cup est aujourd’hui  devenue l’un des rendez-vous incontournable du programme déjà chargé des régates marseillaises.

Photo : © Carlo Borlenghi

« Ca fait bien longtemps que je ne m’étais pas autant amusé sur l’eau ». La remarque est d’Achille Onorato, le skipper italien de l’équipage de Mascalzone Latino, qui termine troisième en Smeralda 888 de la dernière édition de la Primo Cup-Trophée Crédit Suisse. Après un premier volet de l'épreuve disputé du 1er au 3 février 2013 rassemblant six classes monotypes (Longtze Premier, Dragon, J/24, Platu 25, Suprise et Star), la baie de Monaco s'est encore parée, du 8 au 10 février, des atours les plus variés et les plus surprenants pour cette 29ème édition : grand bleu le vendredi 8, grain de neige le samedi 9 sans oublier une queue de mistral. Ces conditions météorologiques on fait le plus grand plaisir des IRC et des trois séries monotypes en lice : Smeralda 888, SB20 et J/70. Cette dernière série, élue « European Boat of the Year 2013 » par la presse internationale dans la catégorie « Special Yacht », commercialisée depuis seulement six mois en Europe, réalisait à l’occasion de la Primo Cup sa première régate officielle en Méditerranée.

(Photos : Jean-Paul Menges)

La réunion mythique des Voiles de St Tropez a une nouvelle fois réuni parmi les plus beaux voiliers du monde. Regard sur ce rendez-vous unique. Photographies de Jean-Paul Menges

1

Après trois semaines d’essais en Méditerranée, l’Hydroptère DCNS d’Alain Thébault a été chargé, le 28 mai dernier, à bord d’un cargo, direction Los Angeles où il devrait arriver vers le 22 juin. Il se positionnera alors en attente d’une bonne fenêtre météo pour tenter le record de la traversée entre Los Angeles et Honolulu.