marine ocean logo
Accueil

Un branchement électrique pour les ferries mis en service dans le port de Marseille


Marseille, 27 jan 2017 (AFP) -

Un système de branchement électrique pour les ferries, qui permet aux navires d'être alimentés lorsqu'ils sont à quai sans faire fonctionner leurs moteurs auxiliaires au fioul, est en fonctionnement depuis le début de l'année sur le port de Marseille, a-t-on appris vendredi.

Le système, une première en France selon le Grand port maritime de Marseille (GPMM) a été mis en place conjointement avec la Méridionale. Il permet aux trois navires de la compagnie d'arrêter leurs moteurs auxiliaires lorsqu'ils sont au port, évitant ainsi le dégagement de fumées polluantes, ont expliqué les responsables du port et de la compagnie, lors d'une visite de ces installations par le ministre de l'Aménagement du territoire Jean-Michel Baylet.

Le port a ainsi dû mettre en place un transformateur permettant de convertir l'alimentation 20.000 volts d'EDF en 11.000 volts, standard international pour les navires. Un câble fixé à une potence, qui se branche sur la coque, permet ensuite de délivrer la puissance de 1,5 mégawatt nécessaire à l'alimentation du bateau, qui peut passer du fonctionnement moteur à l'alimentation électrique "sans rupture de service" à bord.

Ce service existe pour l'instant seulement sur le quai de la Méridionale, pas pour les autres compagnies de ferries ni pour les bateaux de croisière, souvent pointés du doigt pour leur rôle dans la pollution atmosphérique à Marseille.

Brancher des bateaux de croisières, "c'est une toute autre histoire, cela demande des puissances 5 à 6 fois plus importantes", a expliqué la directrice générale du GPMM, Christine Cabau-Woehrel. L'installation portuaire a coûté 5 millions d'euros, financés avec l'aide de l'Etat et de la Région, et 3,5 millions d'euros pour les installations embarquées sur les navires.

Lors d'une récente conférence de presse, les responsables du port avaient au contraire loué les efforts des croisiéristes en matière de pollution et indiqué que l'utilisation de "scrubbers", des filtres permettant de laver les fumées pour supprimer les particules fines, était également à l'étude.

"Le port de Marseille, la Méridionale, et le gouvernement investissent pour créer les conditions qui font que lorsque le navire est à quai, on peut obtenir de formidables économies d'énergie et beaucoup moins de pollution", a salué Jean-Michel Baylet lors de sa visite vendredi. "J'espère que tout cela se généralisera et que l'ensemble des bateaux seront ainsi équipés dans un avenir prochain", a-t-il souhaité.