marine ocean logo
Accueil

Transition énergétique: Royal apporte 1 million d'euros aux îles bretonnes


Ouessant (France), 13 mai 2016 (AFP) -

La ministre de l'Énergie et de l'Environnement Ségolène Royal a annoncé vendredi, lors d'un déplacement sur l'île d'Ouessant, une enveloppe d'un million d'euros pour soutenir les projets de transition énergétique dans onze île bretonnes.

Cette enveloppe fait partie des 10 millions d'euros annoncés début avril, lors de la deuxième conférence nationale de l'océan, pour soutenir les projets de transition énergétique dans les îles hexagonales.

Il s'agit de soutenir ces projets, à la fois en termes d'innovation, de maîtrise de la consommation d'énergie, de transports propres et de production d'énergies renouvelables.

"Il faut qu'elles (les îles, ndlr) soient autonomes en énergie", a déclaré la ministre, avant la signature de la convention apportant ce soutien financier à six îles du Morbihan et cinq du Finistère.

"Cet argent est un vrai coup de pouce pour les îles", a réagi le maire d'Ouessant, Denis Palluel, interrogé par l'AFP.

Ces îles ont la particularité d'être habitées à l'année et de ne pas être reliées au continent, que ce soit par un pont ou une route submersible.

Certaines sont raccordées au réseau électrique du continent par un ou plusieurs câbles sous-marins, comme Batz et Hoëdic, tandis que d'autres ont sur leur territoire une production locale d'électricité, via une centrale fonctionnant au fioul (Sein et Molène), soit par un mix énergétique fioul et énergies renouvelables comme à Ouessant depuis peu.

La petite PME bretonne Sabella a en effet immergé en juin 2015 au large d'Ouessant, où vivent quelque 800 personnes à l'année, une hydrolienne. La machine, qui transforme l'énergie des puissants courants du Fromveur en électricité, a commencé à injecter ses premiers kilowatts dans le réseau électrique de l'île en novembre, une première en France. A terme, deux machines, cumulées à une éoliennes et à une unité de stockage de l'électricité, pourraient permettre à l'île d'atteindre l'objectif de 100% d'énergies renouvelables à l'horizon 2030.

En outre, la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE), feuille de route de la transition énergétique dont seul le volet lié aux énergies renouvelables a été publié par le gouvernement, comprendra une annexe dédiée aux îles bretonnes, comme c'est déjà le cas pour la Corse et l'Outre-mer, et sera "publiée dans les meilleurs délais", a annoncé Mme Royal.