marine ocean logo
Accueil

Manille dit avoir le "total contrôle" de sa zone maritime malgré les enlèvements


Manille, 8 juil 2016 (AFP) -

Les Philippines ont affirmé vendredi avoir "le total contrôle" de leur zone maritime frontalière avec l'Indonésie et la Malaisie, après une récente recrudescence des enlèvements dans cette région.

"Nous avons des gouvernements (locaux) efficaces qui ont un contrôle total", a déclaré le ministre des Affaires étrangères Perfecto Yasay dans une interview à l'AFP.

Plusieurs marins indonésiens et malaisiens ont été kidnappés cette année dans la mer de Sulu (sud) par des hommes armés suspectés d'appartenir au groupe islamiste Abou Sayyaf, spécialisé dans les enlèvements contre rançon dans cette région.

Formé dans les années 1990 avec des financements d'Al-Qaïda, le groupe Abou Sayyaf a reçu des millions de dollars de rançons ces dernières années.

En réponse aux enlèvements de marins indonésiens, Djakarta a interdit en juin tout bateau battant pavillon indonésien de se rendre aux Philippines.

M. Yasay a dit espérer que l'accord avec l'Indonésie et la Malaisie pour une meilleure coordination, qui doit être conclu dans les mois à venir, permette de prévenir les enlèvements.

Les trois pays se sont mis d'accord pour mener des patrouilles conjointes et établir un corridor de navigation.

M. Yasay a également estimé que la situation dans le sud des Philippines était bien plus stable qu'au large de la Somalie, en réponse au ministre de la Sécurité indonésien, Luhut Panjaita, qui avait évoqué en avril le risque que la région devienne "une nouvelle Somalie".