marine ocean logo
Accueil

Les céréales se redressent sur le marché européen


PARIS, 22 mai 2013 (AFP) -

Les céréales se redressaient sur le marché européen mercredi, les opérateurs s'inquiétant de nouveau des conditions météo sur une partie de l'Europe et la Mer Noire qui risquent d'être préjudiciables au blé.

Avant 13H00 (11h00 GMT) sur la bourse Euronext, la tonne de blé s'appréciait de 50 centimes pour les prochaines échéances (novembre et janvier) à respectivement à 204,50 euros et 204,25 dans un marché faiblement actif (un peu plus de 2.000).

Le redressement était encore plus net pour le maïs, qui gagnait 1,50 euro la tonne à 216,50 euros sur l'échéance de juin et de 1,25 euro à 217 euros pour celle d'août dans un marché très peu actif de 700 lots échangés.

Selon Offre et demande agricole (ODA), le retard de développement des blés d'hiver dû au mauvais temps en Europe (nord de la France, Royaume-Uni, ouest de l'Allemagne et Danemark) inquiète les opérateurs car il rend les perspectives de production incertaines.

Plus à l'Est, dans le bassin Mer Noire, les récentes pluies en Ukraine ont été bénéfiques pour les cultures mais la Russie "reste sous surveillance" prévient ODA: les conditions climatiques restent globalement très chaudes pour la saison notamment dans la région de la Volga.

Selon Agritel, le manque d'eau pourrait devenir vraiment problématique pour les cultures de printemps, et sans amélioration rapide il le sera aussi pour celles d'hiver, précise le cabinet de conseil qui rappelle que "le district du sud compte généralement pour 40 % des exports de blé russes".

Les cours du maïs qui avaient sérieusement reculé mardi à Chicago grâce au passage en force des semis à la faveur d'une accalmie profitent sur d'une demande sur le marché européen et notamment français, à destination du Royaume-Uni et du Maghreb notamment, relève Edward de Saint-Denis de la Société Plantureux.

Sur le marché physique français (gré à gré), les prix du blé sont stables ou en léger redressement pour le maïs.