marine ocean logo
Accueil

Eolien en mer: GDF Suez placé en tête par la CRE pour le 2e appel d'offres (presse)


PARIS, 02 avr 2014 (AFP) -

Le consortium mené par GDF Suez devance celui mené par EDF dans les évaluations de la Commission de régulation de l'énergie (CRE) pour les deux parcs éoliens en mer du deuxième appel d'offres français, rapportent mercredi Le Figaro et Les Echos.

Selon les deux quotidiens, la CRE recommande de retenir GDF Suez et ses alliés, le portugais EDP Renouvelables et le français Neoen, qui candidatent avec l'éolienne de 8 mégawatts d'Areva, pour les deux futurs parcs éoliens de 500 mégawatts chacun des îles d'Yeu et Noirmoutier (Vendée) et du Tréport (Seine-Maritime).

Le consortium de GDF Suez serait ainsi préféré à celui mené par EDF, allié à l'allemand WPD Offshore, avec Alstom et son éolienne de 6 mégawatts comme équipementier.

Mais la décision finale, attendue prochainement, appartiendra à la nouvelle ministre de l'Ecologie et de l'Energie Ségolène Royal, nommée ce mercredi.

Le rapport du régulateur ne constitue qu'une recommandation, fondée sur les critères du cahier des charges : le prix (40%), le volet industriel (40%) et l'impact environnemental (20%).

Ni la CRE, qui avait transmis ses conclusions la semaine dernière, ni GDF Suez, ni EDF, n'ont souhaité faire de commentaire.

Un doublé de GDF Suez contrebalancerait la victoire d'EDF au premier round attribué en 2012, où le groupe d'Henri Proglio avait remporté trois des quatre parcs attribués, le dernier revenant à l'espagnol Iberdrola.

map/mpa/cb/nas

GDF SUEZ

EDF

EDP - ENERGIAS DE PORTUGAL

AREVA

ALSTOM

IBERDROLA