marine ocean logo
Accueil

Coquilles Saint-Jacques: Dieppe et Le Tréport satisfaits d'un "premier pas"


Rouen, 17 nov 2016 (AFP) -

Alors que les pêcheurs normands dénoncent une "razzia" de leurs collègues britanniques et irlandais sur les coquilles Saint-Jacques, les maires de Dieppe et du Tréport se sont félicités jeudi d'un "premier pas" caractérisé par l'engagement de discussions entre les ministres concernés.

"Le secrétaire d'Etat aux Transports, à la Mer et à la Pêche, Alain Vidalies, s'était engagé à discuter avec ses homologues anglais et irlandais et avec le commissaire européen du problème de la pêche à la coquille en Manche Est, en marge d'un conseil lundi à Bruxelles. Il l'a fait", se félicitent dans un communiqué les maires PCF de Dieppe, Sébastien Jumel, et du Tréport, Laurent Jacques.

Se félicitant de ce "premier pas", ils estiment que "maintenant il importe que les discussions évoquées se tiennent rapidement pour aboutir à un résultat concret. Et que les messages soient passés par leurs autorités aux pêcheurs anglais et irlandais concernés pour qu'ils relâchent leur pression", ajoutent-ils.

La réunion sur la pêche à Bruxelles lundi a été l'occasion pour M. Vidalies de mener plusieurs entretiens bilatéraux avec le commissaire Karmenu Vella, ses homologues britanniques, George Eustice, et irlandais, Michael Creed.

Fin octobre, le comité national des pêches français (CNPMEM) s'était élevé contre la "razzia", le "pillage organisé" des pêcheurs britanniques dans les eaux françaises, sur les coquilles Saint-Jacques.

"On leur reproche d'avoir contourné l'accord franco-britannique, d'avoir trahi leur parole et de ne faire aucun effort de gestion des ressources", avait déclaré à l'AFP Pascal Coquet, président du comité des pêches de Haute-Normandie.