marine ocean logo
Accueil

CMA CGM accuse une lourde perte en 2016, mais commence à redresser la barre


Paris, 10 mars 2017 (AFP) -

L'armateur français CMA CGM, numéro trois mondial du transport maritime par conteneurs, a publié vendredi une perte nette de 452 millions de dollars pour l'année 2016, dans un marché du fret déprimé.

Ce fort recul du résultat net part du groupe l'an dernier est à mettre en perspective avec un bénéfice de 567 millions de dollars en 2015 et de 584 millions de dollars en 2014.

Hors contribution du singapourien Neptune Orient Lines (NOL), acquis en cours d'année, la perte nette du groupe s'élève à 325 millions de dollars, a précisé CMA CGM dans un communiqué.

Le chiffre d'affaires de l'armateur a pour sa part légèrement progressé (+1,9%) pour ressortir à 16 milliards de dollars, l'intégration de NOL lui ayant permis d'augmenter ses volumes.

CMA CGM a en effet transporté 15,6 millions d'EVP en 2016, la capacité des navires exprimée en équivalent vingt pieds, soit une hausse de 20,4% par rapport à 2015.

A périmètre comparable, c'est-à-dire sans tenir compte de l'acquisition de NOL, les volumes transportés sont toutefois en recul de 1,3% à 12,8 millions d'EVP, "en lien avec le choix stratégique du groupe de privilégier les volumes offrant les meilleurs taux de fret pour préserver sa rentabilité opérationnelle", a indiqué le groupe.

La marge opérationnelle récurrente, indicateur privilégié par CMA CGM, est ainsi restée de justesse dans le vert en 2016, à 0,2%, contre 5,8% sur l'exercice précédent.

"En 2016, nous sommes parvenus à maintenir une marge opérationnelle légèrement positive, malgré des taux de fret historiquement bas, en privilégiant les volumes offrant les meilleures contributions", explique le groupe, qui se réjouit d'un début de redressement sur la fin de l'année 2016.

Au quatrième trimestre, le groupe a en effet enregistré un bénéfice de 45 millions de dollars, contre une perte de 46 millions de dollars l'année précédente, pour un chiffre d'affaires en hausse de 28% à 4,57 milliards de dollars.

La marge opérationnelle récurrente s'est quant à elle établie à 4,2%, "en nette amélioration par rapport à la même période l'an passé (0,6%), et au trimestre précédent (-1,9%)", note CMA CGM.

"Avec la hausse des taux de fret constatée ces derniers mois, et la rigueur opérationnelle que nous déployons trimestre après trimestre, nous avons enregistré un résultat positif au quatrième trimestre et signons l'une des meilleures performances de l'industrie", commente le groupe.

A titre de comparaison, le numéro un mondial du secteur, le danois Maersk Line, a enregistré une perte nette de 1,94 milliard de dollars sur l'exercice 2016, contre un bénéfice de 791 millions en 2015. Le chiffre d'affaires a chuté de 12%, à 35,46 milliards de dollars.

Pour l'année 2017, CMA CGM estime qu'il devrait continuer à "tirer avantage de l'amélioration de l'environnement sectoriel initié au quatrième trimestre 2016", même s'il ne prévoit pas à court terme de commande de nouveaux navires "pour préserver un équilibre qui reste fragile entre l'offre et la demande", estime-t-il.

Le transport maritime souffre depuis plusieurs années de l'augmentation du nombre de bateaux en circulation mais la mise à la casse de bateaux anciens et la consolidation du secteur - qui a causé la disparition de six acteurs en 2016 -, pourraient bientôt inverser la tendance.

jra/ef/az

NEPTUNE ORIENT LINES

A.P. MOELLER-MAERSK