marine ocean logo
Accueil

Chine: la marine se dote d'un nouveau type de frégate (médias officiels)


PEKIN, 26 fév 2013 (AFP) -

La marine chinoise a pris livraison d'un nouveau type de frégate furtive qui permettra à la Chine de renforcer ses capacités pour défendre ses revendications territoriales, ont rapporté mardi les médias officiels chinois.

La marine a pris livraison de la première "frégate furtive de type 056" lors d'une cérémonie lundi à Shanghai, selon l'agence Chine nouvelle.

Le commandant des forces navales chinoises Wu Shengli a souligné à cette occasion l'importance de l'équipement et des capacités militaires alors que le pays a des différents territoriaux maritimes avec ses voisins, d'après le Quotidien de l'Armée populaire de Libération.

Wu, qui est membre de la puissante Commission militaire centrale, a appelé à l'amélioration continue et à la croissance d'une force navale d'élite capable de se battre et de gagner.

En janvier, la presse chinoise avait rapporté que les forces armées avaient reçu l'ordre d'augmenter en 2013 leurs capacités de combat et de se "concentrer sur l'objectif de pouvoir se battre pour gagner une bataille".

Le président Hu Jintao, qui doit être remplacé en mars par Xi Jinping, avait déclaré à l'occasion du congrès du Parti communiste en novembre que la Chine devait devenir une "puissance maritime".

La presse ne précisait pas mardi les dimensions du nouveau bâtiment, qui doit "bientôt être mis en service à grande échelle", selon le Quotidien du Peuple, tout en soulignant qu'il nécessitait trois fois moins de membres d'équipage que son prédécesseur, de type 053.

La nouvelle frégate devrait surtout être employée pour des missions d'escorte et anti-sous-marins, selon le journal.

La Chine a des conflits récurrents avec le Japon sur la souveraineté d'îles inhabitées en mer de Chine orientale, appelées Diaoyu en chinois et Senkaku en japonais. Les tensions se sont avivées dans cette zone depuis septembre après la "nationalisation" de certaines de ces îles, rachetées par Tokyo à une famille privée.

Récemment, plusieurs incidents ont opposé des bateaux de pêche et des navires gouvernementaux chinois et japonais autour des Diaoyu/Senkaku.

La Chine revendique aussi la quasi-totalité de la mer de Chine du Sud, dont diverses parties sont réclamées par d'autres pays, notamment le Vietnam et les Philippines.