marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Trente interpellations lors d'une manifestation à Hanoï


HANOI, 02 juin 2013 (AFP) -

Une trentaine de personnes ont été interpellées dimanche lors d'une manifestation anti-chinoise à Hanoï contre la politique de Pékin dans les eaux disputées de mer de Chine méridionale.

Les manifestants ont été emmenés en bus dans un centre de réhabilitation de la banlieue de la capitale, selon des témoins.

Un photographe et une journaliste vietnamiens de l'Agence France-Presse qui couvraient l'évènement ont été eux aussi emmenés par les forces de l'ordre. Ils ont été libérés quelques heures après.

D'importants effectifs des forces de sécurité ont été mobilisés pour disperser la centaine de militants, qui ont manifesté pendant environ une heure devant le Lac Hoan Kiem, en plein centre-ville.

"Un navire chinois a endommagé un bateau de pêche vietnamien dans les eaux maritimes du Vietnam. Ce n'est pas une mer chinoise. C'est pourquoi nous manifestons contre cette agression grossière", a déclaré à l'AFP le militant Tam Trong Khang, 64 ans, également arrêté.

Le Vietnam et la Chine se disputent la souveraineté des archipels Paracels et des Spratleys dont les fonds sont supposés être riches en hydrocarbures et qui se situent en plein coeur des routes maritimes internationales.

Hanoï a accusé en mars des marins chinois d'avoir ouvert le feu sur des pêcheurs vietnamiens dans les eaux disputées, dénonçant une "sérieuse violation" de sa souveraineté territoriale.

Début mai, la Chine avait par ailleurs envoyé sa plus importante flottille de pêche de l'année dans la zone, selon la presse chinoise.

Une quinzaine de manifestations anti-chinoises avaient été organisées depuis 2011 à Hanoï et Ho Chi Minh-Ville (sud, ex-Saïgon). Elles ont été d'abord tolérées puis interdites.