mo sphyrna logo
Actualités en direct (AFP)

Revue hebdo des frets maritimes: le manque d'activité plombe les tarifs


LONDRES, 13 août 2012 (AFP) -

Les tarifs de transports maritimes de matières premières ont de nouveau reculé la semaine dernière, dans un marché quasi inerte en raison du manque d'activité traditionnel pendant la période estivale dans l'hémisphère nord.

L'indice composite Baltic Dry Index (BDI), moyenne des tarifs pratiqués sur 24 routes de transport en vrac de matières sèches (minerais, charbon, métaux, céréales, etc.), a terminé vendredi à 774 points, son niveau le plus bas depuis début mars, contre 852 points une semaine plus tôt.

L'indice Baltic Capesize Index (BCI), qui compile les tarifs des "Capesize" (cargos que leur taille imposante oblige à naviguer au large des caps Horn et de Bonne-Espérance) est tombé vendredi dernier à 1.169 points, son plus bas niveau depuis six semaines, contre 1.200 points une semaine auparavant.

Le BCI restait plombé par le fait qu'il y a "toujours plus de bateaux (disponibles) pour une absence généralisée de cargaisons", ont relevé les analystes de l'agent maritime Fearnleys.

Le Baltic Panamax Index (BPI) -- qui comporte sept routes, la plupart pour les céréales, empruntées par des navires adaptés aux dimensions du canal de Panama --, est lui tombé vendredi à 814 points, un niveau plus vu depuis début février, contre 910 points une semaine plus tôt.

Le marché des Panamax "a connu une nouvelle semaine terne", ont noté les experts de l'agent maritime BRS, car notamment "le bassin atlantique a été mis sous pression accrue du fait d'une demande faible" alors que le tonnage disponible enflait.

L'indice Baltic Dirty Tanker Index (BDTI), moyenne des taux pratiqués sur onze routes de transport de pétrole brut, a également poursuivi son repli, finissant vendredi à 612 points, un nouveau plus bas depuis novembre 2009, contre 626 points une semaine plus tôt.

La semaine a été marquée par un léger rebond de la demande mais de nombreux propriétaires de navires sont peu disposés à les louer à des niveaux de prix qu'ils jugent peu voire pas rentables, ont expliqué les experts de Fearnleys.

L'indice Baltic Clean Tanker Index (BCTI), moyenne des prix pratiqués sur cinq routes de produits pétroliers raffinés (essence, gaz liquéfié, fioul de chauffage, etc.), s'est quant à lui quelque peu stabilisé, finissant la semaine à 581 points contre 576 points une semaine auparavant.