marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

L'équipage d'un pétrolier menacé par des clandestins au sud de l'Angleterre


Londres, 25 oct 2020 (AFP) -

Des passagers clandestins ont menacé l'équipage d'un pétrolier au large de la côte sud de l'Angleterre, selon la police britannique, précisant que l'incident était toujours en cours dans la soirée, plus de neuf heures après que l'alerte a été donnée.

Selon la police du Hampshire, les forces de l'ordre ont été alertées dimanche matin de la situation préoccupante de l'équipage du pétrolier Nave Andromeda, qui se trouvait à environ six miles de l'île de Wight (sud de l'Angleterre).

Il a été signalé à la police que des clandestins à bord du navire ont proféré des "menaces verbales" à l'égard de l'équipage.

Aucun blessé n'a été déclaré, selon la même source, précisant dans la soirée qu'une zone de trois miles était en place autour du navire.

"La police travaille actuellement avec nos partenaires, notamment les gardes-côtes et la police aux frontières, pour trouver une issue à cet incident en toute sécurité", a déclaré un porte-parole dans un communiqué.

Le cabinet Tatham & Co, représentant les propriétaires du navire, ont assuré à la BBC à "100%" qu'il ne s'agit pas d'une tentative de piraterie, évoqué par certains médias.

Selon la BBC, citant une source proche de la compagnie maritime, les passagers clandestins, dont la présence à bord était connue depuis un moment, sont devenus violents à l'égard de l'équipage, qui s'est enfermé dans la "citadelle" du navire pour se mettre à l'abri.

Les gardes-côtes, qui ont mobilisé deux hélicoptères, prêtent main forte aux forces de police, a indiqué une porte-parole.

La radio locale Isle of Wight Radio avait initialement évoqué une possible tentative de piraterie à bord du navire de 228 mètres immatriculé au Liberia, transportant 42.000 tonnes de pétrole brut.

Selon la chaîne Sky News, le bateau, parti début octobre du Nigeria, devait accoster dimanche matin à Southampton.