marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Migrations: l'UE prolonge l'opération Sophia, toujours sans ses navires


Bruxelles, 12 sept 2019 (AFP) -

Les Etats membres de l'UE ont décidé jeudi de prolonger pour six mois le mandat de l'opération militaire Sophia de lutte contre les passeurs de migrants en Méditerranée, mais ses capacités d'action resteront réduites à de la surveillance aérienne, faute de navires.

Les ambassadeurs membres du Comité politique et de sécurité (COPS de l'UE) ont décidé jeudi de proroger de six mois l'opération Sophia, jusqu'au 31 mars, ont annoncé à l'AFP deux sources européennes.

Mais aucun accord n'a été trouvé pour le retour de navires, faute d'accord sur les débarquements des migrants secourus en mer. Les opérations seront limitées à la surveillance aérienne, a-t-on précisé.

L'opération Sophia a été décidée en 2015 après un naufrage au large de Lampedusa au cours duquel 800 personnes ont péri. L'Italie en assume le commandement et son quartier général est à Rome.

Elle a été partiellement suspendue en mars 2019 après la décision des Etats membres de ne plus envoyer de navires croiser au large des côtes libyennes en raison du refus du gouvernement italien d'accepter le débarquement des naufragés.

La coalition constituée entre l'extrême droite et le mouvement anti-système 5 étoiles qui était au pouvoir à Rome depuis 2018 exigeait de changer les règles qui imposent le débarquement des naufragés recueillis par les navires de Sophia dans des ports italiens.

La coalition est tombée début septembre et a été remplacée par une nouvelle coalition entre le mouvement 5 étoiles et le Partido Democratico (PD-centre gauche).

Le nouveau gouvernement négocie l'organisation d'un système de "répartition automatique" des migrants secourus en Méditerranée, un dispositif provisoire dont la mise au point a été confirmée jeudi par une source diplomatique à Bruxelles.