marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

A la une à 15h00


Paris, 23 août 2019 (AFP) -

A LA UNE

Tensions et dissensions attendues au sommet du G7 qui s'ouvre samedi en France

BIARRITZ - Le sommet du G7 qui s'ouvre samedi à Biarritz dans le Sud de la France s'annonce électrique avec des dirigeants aux antipodes sur les grands enjeux du monde et des forces de l'ordre sur les dents face aux "anti" et aux risques de débordement.

Le président Emmanuel Macron, hôte cette année du traditionnel raout des sept grandes puissances démocratiques et industrielles, va devoir déployer des trésors de diplomatie et d'habileté pour mettre ses pairs au diapason, entre le dîner d'ouverture samedi et la conférence de presse finale lundi après-midi.

De l'Iran au commerce en passant par le Brexit, les lignes de fracture se multiplient entre un Donald Trump imprévisible, déjà en campagne pour sa réélection, un nouveau Premier ministre britannique, Boris Johnson, volontiers provocateur et les cinq autres leaders.

Flairant le danger après le coup de théâtre du précédent sommet au Canada - le président américain refusa d'en signer les conclusions qu'il avait pourtant acceptées - Emmanuel Macron a biffé d'un trait l'exercice de la déclaration finale.

Macron accuse Bolsonaro d'avoir "menti" sur le climat, la France s'oppose à l'accord UE-Mercosur

BIARRITZ - Emmanuel Macron estime que son homologue brésilien Jair Bolsonaro a "menti" sur ses engagements en faveur de l'environnement et a annoncé vendredi que dans ces conditions, la France s'opposait au traité de libre échange controversé UE-Mercosur, a fait savoir la présidence.

Le président brésilien a accusé M. Macron de vouloir "instrumentaliser" le sujet "pour des gains politiques personnels".

Les feux de forêt qui se propagent rapidement en Amazonie sont en train de devenir un sujet diplomatique majeur aux multiples répercussions internationales, tandis que se multiplient les appels à sauver le "poumon de la planète".

Les principales causes de déforestation sont l'agriculture (soja), l'élevage, la construction de barrages hydroélectriques et d'infrastructures routières, l'industrie minière, les feux de forêt et le trafic de bois.

Ocean Viking: accord européen pour répartir les 356 migrants

ROME - Un accord européen a été trouvé pour faire débarquer et répartir les 356 migrants se trouvant à bord du navire Ocean Viking dans six pays de l'UE, a annoncé le Premier ministre maltais Joseph Muscat.

"Tous les migrants à bord" du bateau humanitaire des ONG SOS Méditerranée et Médecins sans Frontière vont être transférés sur un bateau militaire maltais, amenés ensuite à terre puis répartis entre la France, l'Allemagne, l'Irlande, le Luxembourg, le Portugal et la Roumanie, a précisé M. Muscat sur son compte Twitter.

La France va accueillir 150 migrants, a indiqué le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

Les stocks de nourriture commencent à s'épuiser, a indiqué Médecins Sans Frontières qui estime qu'il lui reste "quatre jours" de réserves, vendredi compris.

Égalité femmes-hommes: Macron propose un "partenariat" aux pays du G7

PARIS - Emmanuel Macron a annoncé vendredi lancer "un partenariat de Biarritz", dans le cadre du G7, dont les pays membres pourront "s'engager à éliminer les discriminations" entre les femmes et les hommes, et "se battre pour de nouveaux droits et de meilleures pratiques".

Le chef de l'État s'est exprimé à l'Élysée dans le cadre d'une journée de "dialogue" avec des acteurs de la société civile, entamée par une rencontre avec les représentants du Conseil consultatif du G7 pour l'égalité entre les hommes et les femmes.

"Nous allons aboutir à ce partenariat de Biarritz que nous allons lancer. Les pays du G7 et certains partenaires, des pays africains et des démocraties de bonne volonté, pourront s'engager à éliminer les discriminations qui existent encore, prendre des nouvelles lois, se battre pour de nouveaux droits et de meilleures pratiques", a indiqué le président de la République.

La première centrale nucléaire flottante en route à travers les eaux de l'Arctique

MOSCOU - De Mourmansk vers l'Extrême-Orient: la première centrale nucléaire flottante du monde, développée par la Russie, a commencé un voyage de 5.000 km dans l'Arctique, malgré les craintes des écologistes sur les conséquences pour cette région très fragile.

Destiné à alimenter le développement de la production d'hydrocarbures dans des zones excessivement isolées, l'Akademik Lomonossov a quitté Mourmansk, port du Grand Nord russe où il a été chargé en combustible nucléaire, en direction de Pevek, petite ville de Sibérie orientale, dans le district autonome de Tchoukotka.

Le voyage devrait durer entre quatre et six semaines en fonction de la météo et de la quantité de glace sur la route, bien que le Passage du Nord-Est -- qui permet de relier l'océan Atlantique à l'océan Pacifique en longeant la côte nord de la Russie -- soit de plus en plus accessible avec la fonte des glaces provoquée par le réchauffement climatique.

EN BREF

- La facture des dégradations de radars automatiques depuis le début du mouvement des "gilets jaunes" mi-novembre est estimée à 360 millions d'euros.

- Le Premier ministre Boris Johnson continuera de "soutenir fortement" l'accord nucléaire iranien, a assuré vendredi une source diplomatique britannique, avant une rencontre dimanche entre M. Johnson et le président américain Donald Trump, adversaire de l'accord, à l'occasion du G7.

- Le navire militaire espagnol dépêché à Lampedusa pour y récupérer les migrants secourus par l'Open Arms que l'Espagne s'est engagée à accueillir est arrivé vendredi près de l'île italienne.

- L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que les niveaux actuels de microplastiques présents dans l'eau potable ne présentent pas encore de danger pour la santé, mais les experts restent prudents pour l'avenir.

- Moto : Le Français Fabio Quartararo (Yamaha-SRT) a réalisé le meilleur temps lors des premiers essais du GP moto de Grande-Bretagne disputés vendredi sur le circuit de Silverstone (5,9 km) devant l'Espagnol Marc Marquez (Honda).