marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Comment est vu le métier de marin-pêcheur: l'Assemblée interroge le public


Paris, 4 juil 2019 (AFP) -

Pendant un mois, le grand public, mais aussi les professionnels de la pêche et leurs proches vont livrer leur regard sur le métier de marin-pêcheur, à l'invitation de la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, a-t-on appris jeudi auprès de cette dernière.

Cette consultation, qui se déroule tout au long du mois de juillet, "a pour vocation de mieux cerner l'image de la profession de marin pêcheur" et de "confronter" les informations collectées par la mission au cours des auditions à l'opinion du plus grand nombre "afin d'affiner le diagnostic et les propositions qu'elle portera".

"Le questionnaire destiné au grand public poursuit un triple objectif: mesurer le degré de connaissance que celui-ci a de la pêche, esquisser l'image qu'il se fait du métier de marin pêcheur et mieux cerner les attentes des consommateurs vis-à-vis des produits de la mer qui leur sont proposés", indique la mission dans un communiqué.

Les résultats doivent être intégrés au rapport final de cette mission qui doit faire un point sur l'avenir de la pêche française, la gouvernance et gestion de la filière, alors que se profile le Brexit qui pourrait avoir de lourdes conséquences sur l'accès à la ressource des pêcheurs français, indique-t-on dans l'entourage de la rapporteure de la mission, la députée Annaïg Le Meur (LREM).

La mission souhaite également connaître le sentiment des pêcheurs de la base, les auditions ayant essentiellement lieu avec de hauts représentants du secteur.

- Un secteur mal connu -

Difficulté du métier, respect de l'environnement, informations prioritaires pour le choix du poisson, cette consultation intervient également au moment où le secteur de la pêche a lancé une grande campagne pour inciter les jeunes à rejoindre cette corporation, qui va devoir remplacer 1.500 à 2.000 marins dans les cinq ans.

Les thématiques abordées concernent également des questions relatives au lien des professionnels avec l'environnement, à leur formation ou aux améliorations qui pourraient être apportées à l'exercice quotidien de leur métier. Le questionnaire ouvert au grand public a également pour objectif de mieux comprendre les attentes du consommateur vis-à-vis des produits de la mer.

Les contributions des internautes seront également disponibles en format ouvert sur le site "open data" de l'Assemblée nationale.

A en croire un récent sondage, la population française connaît mal ce secteur professionnel.

58% des personnes interrogées pensent qu'un marin-pêcheur gagne un salaire inférieur ou égal au Smic, alors que la rémunération mensuelle du marin-pêcheur varie entre 2.500 et 3.000 euros mensuels, selon une étude réalisée auprès de 1.005 personnes par l'institut de sondage Yougov pour le compte de France Filière Pêche, organisme chargé de promouvoir la pêche française.

Autre idée reçue, les personnes interrogées pensent que les principales espèces qu'elles consomment (moules, huitres, crevettes, saumon et thon) sont issues de la pêche française, alors qu'elles proviennent en réalité de l'aquaculture ou de l'importation.

La consultation (https://questionnaire.assemblee-nationale.fr/921878 s'achèvera le 28 juillet.