mo sphyrna logo
Actualités en direct (AFP)

Attaques contre des pétroliers en mer d'Oman: Pékin appelle au "dialogue"


Pékin, 14 juin 2019 (AFP) -

La Chine a appelé vendredi "au dialogue" au lendemain de l'attaque contre deux pétroliers dans la région du Golfe, où les fortes tensions font craindre un embrasement.

"Nous espérons que toutes les parties concernées pourront régler convenablement leurs différends et les régler par le dialogue et les consultations", a déclaré lors d'un point de presse le porte-parole de la diplomatie chinoise, Geng Shuang.

"Cela est conforme aux intérêts des pays de la région mais aussi à ceux de la communauté internationale", a-t-il ajouté.

Les Etats-Unis ont accusé l'Iran d'être "responsable" des attaques de jeudi contre deux pétroliers en mer d'Oman, norvégien et japonais, ce qui a immédiatement fait grimper les prix du pétrole.

Ces accusations sont "sans fondement", a réagi vendredi l'Iran, accusant Washington de "sabotage diplomatique".

Le président iranien Hassan Rohani a en outre accusé les Etats-Unis d'être une "grave menace à la stabilité" régionale et mondiale.

Washington a durci ses sanctions économiques et diplomatiques contre Téhéran après avoir claqué la porte il y a un an de l'accord international de 2015 sur le nucléaire iranien.

La Chine était l'un des huit acheteurs mondiaux autorisés à importer du pétrole brut iranien avant que les Etats-Unis ne mettent fin aux dérogations début mai.

L'appel au dialogue de Pékin intervient au moment où le président chinois Xi Jinping rencontre son homologue iranien, Hassan Rohani, lors d'une réunion de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) à Bichkek, au Kirghizstan.

Xi a exprimé son soutient à l'accord nucléaire, a rapporté vendredi l'agence officielle Chine nouvelle.

Les deux dirigeants ont aussi évoqué, entre autres, l'initiative chinoise des Nouvelles routes de la soie et la coopération antiterroriste.