mo sphyrna logo
Actualités en direct (AFP)

Maroc/Espagne: des migrants en perdition en mer secourus


Madrid, 12 juin 2019 (AFP) -

Les gardes-côtes espagnols sont parvenus à localiser et secourir mercredi une cinquantaine de migrants massés à bord d'une embarcation en perdition depuis mardi matin entre le Maroc et l'Espagne, dont l'un était inconscient, ont indiqué des sauveteurs.

Une autre embarcation, qui devait transporter 58 migrants africains et était recherchée activement depuis mardi, "serait arrivé à terre au Maroc, selon l'ONG qui nous a informée", a rapporté un porte-parole du service de Sauvetage en mer espagnol.

La première a été localisée mercredi après-midi au large de Motril en Andalousie (sud de l'Espagne) par un hélicoptère des gardes-côtes espagnols, selon la même source.

L'ONG Caminando Fronteras (Walking borders), qui avait donné l'alerte mardi, n'a pu être jointe par l'AFP. Mais elle a indiqué sur son compte Twitter que des migrants avaient rapporté à leurs proches avoir perdu "trois compagnons" pendant cette traversée.

Une des 49 personnes trouvées à bord de l'embarcation était "inconsciente" au moment du sauvetage et quatre hommes ont également dû être "évacués pour hypothermie sévère", a indiqué à l'AFP le porte-parole des sauveteurs.

L'embarcation comptait quatre femmes et un mineur.

Pour ces recherches, les secours avaient mobilisé un avion de l'armée espagnole, un navire et un hélicoptère des gardes-côtes espagnols, deux patrouilleurs de la Garde civile ainsi qu'un patrouilleur de l'armée marocaine.

"La difficulté, c'est le mauvais temps" et "la houle" dans cette partie de la Méditerranée appelée mer d'Alboran, a indiqué le porte-parole des sauveteurs.

Depuis le début de l'année, au moins 8.056 migrants sont arrivés par la mer en Espagne, à bord de 286 embarcations, selon un bilan au 2 juin du ministère de l'Intérieur espagnol (6,6% de moins qu'en 2018 sur la même période).

Dans l'ensemble de la Méditerranée, 543 migrants sont morts ou ont disparu depuis janvier, dont 166 en passant par la route occidentale vers l'Espagne, selon le site internet de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Dans toute la Méditerranée, 2.299 migrants étaient morts l'an dernier en tentant de gagner le continent européen, contre 3.139 en 2017.