marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

La Force de l'espace de Trump se heurte au scepticisme du Congrès


Washington, 11 avr 2019 (AFP) -

La Force de l'espace voulue par le président Donald Trump s'est heurtée jeudi au scepticisme du Congrès, les élus apparaissant plus favorables à la mise sur pied d'un simple commandement militaire chargé de ce nouveau domaine de combat.

"La Chine et la Russie ont militarisé l'espace avec l'intention de menacer les équipements américains", a rappelé le ministre de la Défense par intérim Patrick Shanahan devant la commission des forces armées du Sénat.

"Le prochain conflit majeur sera gagné ou perdu dans l'espace", a prévenu M. Shanahan avant de demander aux élus d'approuver la création de cette Force de l'espace, qui serait le premier service créé par l'armée américaine depuis l'US Air Force en 1947.

Mais les élus ont exprimé de nombreux doutes sur l'utilité de cette force indépendante qui serait exclusivement consacrée aux activités spatiales.

"Je ne comprends pas comment créer une nouvelle case dans un organigramme va nous aider à répondre aux nouveaux défis auxquels nous sommes confrontés", a répondu le sénateur indépendant Angus King. "Je suis sceptique".

"Pourriez-vous nous expliquer pourquoi il faudrait placer tous les actifs spatiaux, les militaires spécialisés dans l'espace au sein d'un service séparé et pas sous un commandement militaire", a renchéri le républicain Tom Cotton.

Le chef d'état-major américain, le général Joe Dunford, a alors rappelé que la question de la création d'une "Space Force" avait déjà été évoquée en 2017 avant d'être écartée. "Il y a deux ans, j'étais sceptique", a-t-il reconnu, avant de se déclarer aujourd'hui "convaincu" de l'utilité de cette force séparée.

Il a reçu le soutien du chef de la défense stratégique, le général John Hyten, pour qui la mise sur pied d'une force de l'espace est inévitable. "Ce que cette commission doit décider, c'est quand", a-t-il ajouté.

Le projet du président Donald Trump prévoit que la "Space Force" ait son propre chef d'état-major et un sous-secrétaire à l'Espace, mais qu'elle reste dans le giron de l'armée de l'air, comme le corps des Marines qui opère au sein de l'US Navy.

L'ensemble des personnels militaires et civils qui travaillent dans le domaine spatial au sein du Pentagone (satellites, fusées, armes, technologies...) seront regroupés sous un commandement unique.

"Tout ceci n'a aucun sens, je suis désolé", a noté le démocrate Joe Manchin, estimant que les activités spatiales du Pentagone étaient menées de façon satisfaisante par l'US Air Force.

La candidate démocrate à la présidentielle de 2020 Elizabeth Warren a elle aussi rejeté l'idée. "Tout ce que je vois, c'est que la Force de l'espace va créer une organisation de plus qui va demander de l'argent au Congrès", a conclu la sénatrice du Massachusetts.