marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Un navire militaire américain déployé en mer de Chine méridionale, zone disputée par Pékin


Manille, 11 avr 2019 (AFP) -

La marine américaine a dépêché en mer de Chine méridionale un navire d'assaut amphibie pour des manoeuvres conjointes avec les Philippines, un message pour réaffirmer la liberté de navigation dans une zone revendiquée par Pékin.

"Nous ne pouvons pas dévoiler publiquement pour des raisons de sécurité les déplacements de l'USS Wasp (un navire d'assaut amphibie équipé d'au moins dix chasseurs F-35B à décollage vertical) mais ils ont lieu dans le secteur de la mer de Chine méridionale... en tant que partie de l'exercice" américano-philippin Balikatan, a affirmé à la presse à Manille une porte-parole militaire américaine, Tori Sharpe.

Washington déploie régulièrement des navires dans la zone pour des opérations dites de "liberté de navigation", avivant à chaque fois les tensions avec Pékin, qui revendique sa souveraineté sur la majeure partie de la mer de Chine méridionale.

L'annonce intervient alors que des chars amphibies se déploient sur une plage philippine située à proximité d'îles qui sont également revendiquées par Pékin.

Manille s'est agacé récemment de la présence de centaines de bâtiments chinois à proximité de l'île de Pag-asa (Thitu). Le président philippin, Rodrigo Duterte, a menacé Pékin la semaine dernière de prendre des mesures militaires si l'on s'en prenait à cette île, qualifiant de "fourmillement" la multiplication des bateaux chinois. Pour Manille, cette présence d'embarcations chinoises est "illégale".

Un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a réaffirmé jeudi la souveraineté de la Chine sur l'archipel comprenant l'île de Pag-asa, assurant avoir "constamment préconisé le règlement des différends en mer de Chine méridionale par la voie de la négociation avec les pays directement impliqués".

Les Philippines, Bruneï, la Malaisie, Taïwan et le Vietnam ont affirmé également leur souveraineté sur plusieurs îles et récifs en mer de Chine méridionale, dans des secteurs potentiellement prometteurs en réserves pétrolières et qui constituent une artère majeure pour le commerce mondial.

Les exercices militaires annuels Balikatan (Epaules contre Epaules) ont débuté le 1er avril et doivent durer quinze jours. Quatre mille militaires philippins y participent aux côtés de 3.500 Américains et de 50 Australiens.