marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Poutine savait "depuis le départ" qu'aucune collusion avec Trump ne serait trouvée


Saint-Pétersbourg, 9 avr 2019 (AFP) -

Vladimir Poutine a assuré mardi avoir su "depuis le départ" que l'enquête du procureur spécial Robert Mueller blanchirait Donald Trump des accusations de collusion avec Moscou, assurant que la Russie était "prête" à une reprise du dialogue.

"Nous disions depuis le départ que la commission Mueller ne trouverait rien, personne ne le savait mieux que nous", a déclaré le président russe lors d'un forum consacré à l'Arctique à Saint-Pétersbourg.

"Pour nous, il était clair que (l'enquête) se terminerait par une montagne accouchant d'une souris, je l'ai toujours dit", a-t-il ajouté.

Il s'agit de la première réaction du maître du Kremlin au rapport qui conclut à une volonté de Moscou d'influencer le vote mais pas à une entente entre Donald Trump et la Russie, selon le résumé diffusé par le ministère de la Justice américain.

"La Russie ne s'est ingérée dans aucune élection aux Etats-Unis, il n'y avait aucune collusion entre Trump et la Russie", a insisté le président russe.

"Nous ne connaissions pas M. Trump. Oui, il était venu à Moscou en tant qu'homme d'affaires, ce n'était pas un événement pour nous", a-t-il poursuivi. "C'est du délire total, qui vise un public intérieur et est utilisé dans le cadre de la lutte politique intérieure des Etats-Unis".

L'enquête, qui a duré 22 mois, a entravé toute tentative de rapprochement entre Moscou et Washington malgré les promesses de campagne du milliardaire républicain.

"Je ne défends pas M. Trump, nous avons beaucoup de désaccords", a encore déclaré M. Poutine, citant les sanctions américaines à l'encontre de la Russie. "Mais si un dialogue complet, sur un pied d'égalité, est relancé entre les Etats-Unis et la Russie, nous n'en serons que contents. Nous y sommes prêts".