marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Russie: 14 ans de camp requis contre un Norvégien jugé pour espionnage


Moscou, 9 avr 2019 (AFP) -

Le parquet russe a requis mardi une peine de 14 ans de camp à l'encontre d'un retraité norvégien soupçonné d'avoir amassé des informations sur les sous-marins nucléaires russes, une affaire à l'origine de tensions entre la Russie et la Norvège.

La procureure Milana Digaïeva, citée par l'agence Interfax, a précisé qu'elle avait demandé que cette peine soit exécutée en camp à régime sévère.

Le verdict sera rendu le 16 avril, a-t-elle précisé.

Frode Berg, 63 ans, un retraité qui avait travaillé dans le passé pour une agence gouvernementale norvégienne chargée de veiller au respect de l'accord frontalier entre la Norvège et la Russie, a été arrêté en décembre 2017.

Jugé à huis clos, il encourt 20 ans de réclusion et rejette les accusations portées à son encontre.

En décembre 2018, un ancien policier russe accusé de lui avoir transmis des informations a été condamné à 13 ans de camp de travail par un tribunal moscovite.

Selon l'accusation, Frode Berg a collecté des informations sur les sous-marins nucléaires de la flotte russe, reçues d'un employé d'une entreprise de Défense.

Il admet avoir aidé les services norvégiens en faisant office de courrier à plusieurs reprises, mais assure qu'il ignorait ce dont il retournait et "n'avait pas compris qu'il s'agissait de tentatives d'espionnage norvégiennes", avait indiqué la semaine dernière son avocat norvégien Brynjulf Risnes.

La détention de M. Berg a provoqué des tensions entre la Russie et la Norvège, deux pays qui partagent une courte frontière terrestre et ont généralement des relations de bon voisinage.