marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Venezuela: Washington sanctionne 34 navires du groupe pétrolier public


Washington, 5 avr 2019 (AFP) -

Les Etats-Unis ont annoncé vendredi de nouvelles sanctions contre 34 navires du groupe pétrolier public vénézuélien PDVSA, pour accroître la pression sur le président Nicolas Maduro dont ils réclament le départ.

Deux compagnies et un autre navire, accusés de transporter du brut du Venezuela vers Cuba, sont également ajoutés à la liste noire américaine, a déclaré le vice-président des Etats-Unis Mike Pence lors d'un discours à Houston, au Texas.

Il s'agit de Ballito Bay Shipping Incorporated, basée au Liberia, de ProPer In Management Incorporated, basée en Grèce, et du pétrolier Despina Andrianna, a précisé le Trésor américain dans un communiqué.

"Le pétrole du Venezuela appartient aux Vénézuéliens", a lancé Mike Pence. "Les Etats-Unis vont continuer à mettre toute la pression diplomatique économique possible pour parvenir à une transition pacifique vers la démocratie", a-t-il ajouté, tout en réaffirmant que "toutes les options" étaient "sur la table".

"Nicolas Maduro n'a pas intérêt à mettre à l'épreuve la détermination des Etats-Unis", a-t-il martelé.

L'administration de Donald Trump, suivie par plus d'une cinquantaine de pays, a reconnu en janvier l'opposant Juan Guaido comme président par intérim du Venezuela en lieu et place de Nicolas Maduro. Mais sa pression et la multiplication des sanctions n'ont pas abouti jusqu'ici au départ du dirigeant socialiste, toujours soutenu par plusieurs pays dont la Russie et Cuba.

PDVSA, pilier de l'économie vénézuélienne, est déjà la cible de sanctions du gouvernement américain, qui tente d'asphyxier économiquement le camp Maduro.