marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Brexit: l'opération maritime Atalante déménage son QG en Espagne


Rota (Espagne), 29 mars 2019 (AFP) -

Effet concret du Brexit: le commandement de l'opération navale européenne Atalante, qui lutte contre la piraterie au large de la Somalie, a été transféré vendredi du Royaume-Uni à l'Espagne.

Une cérémonie sur la base de Rota en Andalousie (sud) a marqué l'entrée en fonctions du vice-amiral espagnol Antonio Martorell Lacave comme commandant de l'opération, le jour où devait initialement se produire le Brexit et où les députés britanniques ont rejeté une troisième fois l'accord de divorce avec l'UE.

"C'est honnêtement un jour triste pour le Royaume-Uni" mais "un jour passionnant pour l'Espagne", a déclaré l'ex-commandant britannique de la force, Charlie Stickland, sur la base de Rota.

Atalante, "c'est beaucoup plus que des bateaux dans l'océan Indien et des avions dans le ciel", a dit cet officier britannique, vantant "une opération sophistiquée qui se sert du pouvoir coercitif et diplomatique pour continuer à supprimer la piraterie".

Le Conseil de l'UE avait annoncé en juillet le transfert du QG de cette "force navale dirigée par l'UE", qui emploie 101 personnes, de Northwood en Angleterre à Rota.

Pour récupérer le commandement d'Atalante, que visait également l'Italie, l'Espagne avait présenté une proposition conjointe avec la France.

"Et c'est à Brest (ouest de la France) qu'a été installé le centre de sécurité maritime de l'opération, le Maritime Security Center Horn of Africa (MSC HoA)", qui assure l'interface entre Atalante et le monde maritime civil, s'est félicité vendredi le ministère français des Armées dans un communiqué.

La mission Atalante - à laquelle participent 19 pays de l'UE, de même que la Serbie et le Montenegro - avait été créée en 2008 pour faire face aux actes de piraterie au large des côtes somaliennes dans l'océan Indien.

En 2009, le thonier espagnol Alakrana avait ainsi été pris d'assaut et son équipage retenu en otage pendant 47 jours. En 2011, la justice espagnole avait condamné à 439 ans de prison chacun les deux Somaliens arrêtés et accusés d'avoir participé à cette attaque.

Bien que le nombre d'attaques de piraterie dans cette zone soit tombé de 176 en 2011 à seulement deux en 2018, selon un bilan d'Atalante, l'UE a décidé de prolonger cette mission jusqu'à fin 2020 et de la doter de près de 12 millions d'euros pour 2019 et 2020.

L'UE préfère ne pas baisser la garde dans une zone où transitent les navires du Programme alimentaire mondial (PAM) et où travaillent des bateaux de pêche européens.

"Depuis son lancement en 2008, Atalante a permis de réduire drastiquement la menace de piraterie en océan Indien qui devenait intolérable", a assuré le ministère français, faisant valoir que "l'amélioration de la situation permet également à l'aide humanitaire destinée à la Somalie d'être acheminée en sécurité".

La décision du Royaume-Uni de se retirer de l'UE a aussi entraîné le déménagement de l'Agence européenne du médicament et de l'Autorité bancaire européenne, respectivement aux Pays-Bas et en France.