marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Le financement d'une liaison directe entre le port du Havre et la Seine bouclé


Rouen, 27 mars 2019 (AFP) -

Le financement du chantier d'une liaison directe entre le port du Havre, premier port français pour le trafic de conteneurs, et la Seine est bouclé après l'annonce d'une prise en charge partielle par la Commission européenne, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

"La Commission européenne a décidé d'apporter 25 millions d'euros à Haropa-Port du Havre afin de cofinancer le projet d'accès fluvial à Port 2000", a indiqué le Grand port maritime du Havre (GPMH) dans un communiqué transmis à l'AFP.

Haropa est le nom donné au complexe portuaire qui regroupe les ports de Paris, de Rouen et du Havre dans un GIE(groupement d'intérêt économique). Port 2000 est le terminal le plus récent du port du Havre.

La Région, principal contributeur de ce projet, "s'étant engagée à apporter les crédits nécessaires pour permettre la réalisation de cette infrastructure, rien ne s'oppose désormais au lancement de ce chantier stratégique réclamé depuis longtemps par les acteurs économiques de l'+axe Seine+", a indiqué Hervé Morin, président de la Région Normandie, dans ce communiqué commun.

Ce projet vise à faciliter le transport fluvial et la multimodalité sur l'+axe Seine+ pour ainsi permettre au port du Havre de rattraper son retard sur ses principaux concurrents du nord de l'Europe, Anvers et Rotterdam.

"Seuls 9% des conteneurs empruntent la voie fluviale. On doit se fixer l'objectif de 15% d'ici 2025", avait indiqué fin 2017 à l'AFP Antoine Berbain, directeur général délégué d'Haropa.

Outre ce financement européen, le projet d'accès fluvial à Port 2000 est financé en majorité par la collectivité régionale (82 millions d'euros), le GPMH (13 millions d'euros) et l'Etat (3 millions d'euros).

Le port du Havre prévoit d'investir 500 millions d'euros sur plusieurs années pour son développement, avait par ailleurs annoncé en juin 2018 la présidente de son conseil de surveillance, Emmanuèle Perron.