marine ocean logo
Accueil

Mistral: le BPC "Sébastopol" de retour à Saint-Nazaire


Saint-Nazaire, 20 mars 2015 (AFP) -

Le "Sébastopol", second bâtiment de projection et de commandement (BPC) Mistral commandé par la Russie à la France, dont la livraison est suspendue du fait de la crise ukrainienne, est rentré vendredi à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) après ses premiers essais en mer, a constaté une correspondante de l'AFP.

Le bâtiment militaire, sans marin russe à bord, avait quitté son quai lundi matin pour rejoindre la forme-écluse Joubert, d'où il est parti en début d'aprés midi, après la montée des eaux, aidé par trois remorqueurs.

Le navire était de retour à l'entrée du port de Saint-Nazaire vendredi, peu avant 16h30. Il devrait ressortir pour de nouveaux essais en mer d'ici un mois.

Le "Sébastopol", dont la construction est quasiment achevée aux chantiers STX de Saint-Nazaire, doit théoriquement être livré à la Russie à l'automne 2015.

Mais la livraison du premier des deux navires de guerre, le "Vladivostok", qui devait être initialement remis à Moscou à la mi-novembre 2014, est suspendue et il est toujours stationné à Saint-Nazaire.

Paris a annoncé fin novembre le report "jusqu'à nouvel ordre" de la livraison du "Vladivostok", compte tenu du rôle de la Russie dans le conflit en Ukraine.

La France a depuis répété à plusieurs reprises que les conditions de la livraison n'étaient "toujours pas réunies".

La vente à la Russie de deux Mistral, conclue en juin 2011 sous la présidence de Nicolas Sarkozy, avait été évaluée à environ 1,2 milliard d'euros.

Ces BPC sont des navires de guerre polyvalents pouvant transporter des hélicoptères, des chars ou accueillir un état-major embarqué.

cor-gvy/axt/pb

STX OFFSHORE & SHIPBUILDING