marine ocean logo
Accueil

La Marine américaine rompt avec un sous-traitant soupçonné de surfacturation


WASHINGTON, 28 nov 2013 (AFP) -

La Marine américaine a annoncé jeudi qu'elle n'aurait dorénavant plus recours aux services d'un sous-traitant spécialisé dans l'avitaillement qu'elle soupçonne de gonfler ses factures, quelques semaines après qu'une affaire similaire a éclaboussé la Navy.

Pointant "une intégrité commerciale douteuse", le contre-amiral John Kirby, directeur de la communication de la Marine, a précisé que les contrats en cours avec la société Inchcape Shipping Services iront à leur terme, mais que l'US Navy ne compte à l'avenir ni renouveler, ni signer de contrats avec la firme.

Le porte-parole n'a donné aucun détail sur les soupçons de surfacturation dont Inchcape se serait rendue coupable.

La société est basée en Grande-Bretagne et fournit des navires américains en Méditerranée et au Proche-Orient.

Cette nouvelle affaire intervient après que la Marine s'est vue forcée il y a deux semaines de mettre fin à ses liens commerciaux avec une autre société spécialisée dans l'avitaillement des navires dans les ports asiatiques, à la suite de soupçons de corruption impliquant plusieurs officiers.

Au centre de cette affaire se trouve le patron de la société GDMA, Leonard Francis, accusé par la justice américaine d'avoir soudoyé des officiers américains chargés de la logistique afin de privilégier sa société.

Les deux affaires ne sont pas liées, selon des responsables du Pentagone.

Inchcape appartient à Istithmar World, la branche d'investissement de Dubai World, un conglomérat basé aux Emirats arabes unis.