marine ocean logo

Environnement

 
Cliquez sur la bannière ci-dessous ou sur le lien 
https://www.commeon.com/fr/projet/sphyrna

Faites un DON (déductible de vos impôts). Votre contribution sera précieuse pour cette première mission scientifique réalisée à partir d'un drone maritime (de conception française).

banner sphyrna

@marineoceans @seaproven @ClusterMaritime @crowdfunding

Technologie

« Je me sens autant océanaute qu’astronaute »

Ingénieur et astronaute à l’Agence spatiale européenne, Jean-François Clervoya effectué trois missions spatiales avec la NASA. Il est expert auprès du programme de vols habités, du département de la communication et du bureau du développement durable de l’agence spatiale européenne (ESA). 

Interview publiée dans la revue Marine & Océans (1er trimestre 2018)

Ouverture JF Clervoy portrait jacket 2
Photo DR

Propos recueillis par Erwan Sterenn

Que vous inspirent ces deux environnements que sont la mer et l’espace? 
Tous deux ont des points en commun. Ce sont des environnements immenses, naturellement hostiles à l’être humain. Y vivre et travailler exige donc le recours à des systèmes qui compensent cette hostilité, accompagnés de procédures de sécurité poussées. Il faut toujours y être vigilant et opérationnel. Pour un astronaute, les océans sont ce qui frappe le plus lorsque l’on observe la planète à partir de l’espace. Les continents semblent presque petits par rapport à la place qu’ils occupent.  

Economie maritime

Ce vendredi 8 juin, à l’occasion de la Journée mondiale de l’océan, le Cluster Maritime Français, Elles bougent et le CNRS organisent « Les Elles de l’Océan » à Paris, en régions littorales et en Outre-mer. Cet événement national a pour objectif de valoriser la place des femmes dans le milieu marin et maritime, sensibiliser aux enjeux et opportunités de la féminisation, et faire connaitre l’attractivité des métiers de la mer à près de 500 jeunes filles partout en France.

Economie maritime

La Sarl L’Aquaphile et l’Association Pot@mai ont signé, le 10 avril dernier, une convention avec le Fond Français pour l’Environnement Mondial (FFEM) permettant la fabrication et l’installation, dans le courant de l’année 2018, d’une hydrolienne Hydro-Gen de 20 kw sur le fleuve Congo.
Elle sera fabriquée et testée en France, exportée par container maritime vers le Congo, puis installée à une dizaine de kms de Brazzaville, à proximité du village de Loubassa, pour alimenter une « unité de services essentiels », c’est-à-dire des équipements permettant aux habitants du village d’améliorer leurs conditions de vie, de développer une activité économique agricole, artisanale et de pêche, en manufacturant leurs produits de façon à pouvoir les commercialiser à Brazzaville.