Accueil Vu sur le web
Une entreprise sur le web
Salon des Forces spéciales (SOFINS) 2015

Démonstration des commandos marine français lors du dernier salon international des Forces spéciales (Camps de Souge / 14 - 16 juin 2015)

le 05 Mai 2015
Les nouveaux navires robots de la marine américaine (source US Navy)

La Marine américaine pourrait déployer dans moins d’un an des embarcations armées robotisées, sans aucun marin à bord, pour escorter et protéger ses bâtiments de guerre dans des zones sensibles. Cette technologie, développée à partir des robots utilisés sur Mars par la Nasa, pourraient révolutionner les modes opératoires de la Marine américaine tout en posant de nouvelles questions sur le rôle croissant des robots en situation de conflit. Cette information fait suite à la publication, par le Bureau des recherches navales américain, des résultats d’une démonstration sans précédent ayant engagé, en août dernier, treize embarcations rapides robotisées pour l’escorte d’un bâtiment sur la James river, en Virginie, dans le sud des États-Unis. Lors de cette simulation, cinq de ces embarcations, de 11 mètres de long, étaient chargées d’assurer la protection du bâtiment, tandis que huit autres devaient surveiller puis encercler un bateau suspect permettant au navire protégé de naviguer sans encombre dans la zone. L’exercice, mené pendant deux semaines, était destiné à simuler un passage dans un détroit qui « pourrait aussi bien être le détroit de Malacca que le détroit d’Ormuz », a expliqué le patron du Bureau des recherches navales, le contre-amiral Matthew Klunder. Un seul marin suffirait à opérer jusqu’à vingt de ces embarcations robotisées et à ouvrir le feu sur un bateau ennemi si l’ordre en était donné. Selon l’amiral Klunder cette technologie devrait permettre à la Marine américaine de préserver la vie de ses marins tout en renforçant ses performances. La technologie a été dévoilée peu avant le quatorzième anniversaire de l'attaque du destroyer USS Cole, à Aden, au Yémen, le 12 octobre 2000, qui avait vu un bateau bourré d’explosifs perforer la coque du bâtiment américain, tuant dix-sept marins et en blessant trente-neuf autres. « Si nous avions disposé à l’époque de cette capacité (avec les robots), je suis certain que nous aurions sauvé ce bateau », a confié le contre-amiral Klunder. 

le 08 Février 2015
Le Nouveau France, le grand projet de Didier Spade

Le nouveau FRANCE est un navire exceptionnel par sa modernité, sa différence, tout en étant le digne héritier d'une tradition de luxe et de raffinement séculaire

En savoir plus : www.lenouveaufrance.com 

le 07 Décembre 2014
Sacré pilote !

Appontage délicat d'un hélicoptère sur un patrouilleur danois (HDMS Ejnar Mikkelsen) dans les eaux du Groenland.

le 01 Septembre 2014
Un jour en mer

L'Organisation Internationale du Travail (OIT) fête la première année de l’entrée en vigueur, dans le monde entier, en août 2013, de la Convention du travail maritime de 2006. La convention donne une protection complète aux gens de mer au travail. La télévision de l’OIT a voyagé à bord d’un porte-conteneurs pour interviewer les gens de mer sur les mois qu’ils passent en mer, et l’impact de la convention sur leur travail.

le 01 Septembre 2014
Embarquez à bord du Jules Verne (CMA CGM), l'un des plus gros porte-conteneurs du monde.

Source : francetvinfo.fr

"396 mètres de long pour 53,6 mètres de large... C'est peu dire que le Jules-Verne en impose. Ce porte-conteneurs battant pavillon français, le plus grand du monde, doit être inauguré mardi 4 juin à Marseille (Bouches-du-Rhône) par François Hollande.

le 25 Mai 2014 Lire la suite...
Du Cap Horn à l'Antarctique en paddle board

Les françaises Stéphanie Geyer-Barneix, Alexandra Lux, Justine Dupont et l’espagnole Itziar Abascal, quatre jeunes filles plutôt gonflées, vont relier le Cap Horn (Chili) à l'Antarctique en paddle board. Le départ est prévue pour décembre 2014 ou janvier 2015. Les conditions seront plutôt rudes avec une eau allant de 2° à 3°, des vents forts, des courants et des tourbillons de hauts fonds au niveau du passage de Drake. Le budget de l'opération est de 500 000 euros dont une partie ira pour des projets animés par des enfants. Deux traversées tests seront réalisées avant le départ vers l'Antarctique : en juin 2014, en Corse, avec une traversée entre Lucciana et  Monaco (prévue en 3 jours), puis en Bretagne, en octobre 2014. L'expedition est portée par l'association Cap ô pas Cap. (source : www.francebleu.fr).

le 23 Mars 2014
Les métiers de la mer : des métiers de passion !

Portraits de 4 jeunes qui parlent de leurs expériences : dans un chantier naval, à bord d'un navire porte-conteneurs, à bord d'un navire militaire, et la vie de marin-pêcheur.

© Cluster Maritime Français

le 05 Juillet 2013
Entrainement de la Marine chinoise en mer de Chine

 
le 21 Mai 2013
Précédent1234Suivant
Accueil Vu sur le web