Accueil Economie maritime "La Commission "Juncker" constitue une étape importante pour la politique maritime" selon Francis Vallat et Raymond Vidil
Economie maritime
"La Commission "Juncker" constitue une étape importante pour la politique maritime" selon Francis Vallat et Raymond Vidil
le 12 Septembre 2014

Armateurs de France et le Cluster maritime français saluent la désignation de MM. Šefčovič et Vella comme candidats aux postes de commissaires européens en charge des Transports et de l'Espace d'une part, de l'Environnement et des Affaires maritimes d'autre part.

Pour Francis Vallat, Président du Cluster maritime français, et Raymond Vidil, Président d'Armateurs de France, "l'Union européenne a un rôle majeur à jouer dans la défense de la compétitivité de nos entreprises du secteur maritime et dans leur rayonnement. A l'heure où les autoroutes de la mer ferment et où le développement des énergies marines renouvelables marque le pas, il faut redonner du souffle et une ambition à la politique maritime européenne".

Ils estiment que "le regroupement sous un même portefeuille des Affaires maritimes et de l'Environnement peut être un point positif s'il évite la dissémination des sujets et permet une meilleure coordination entre les politiques sectorielles. L'exigence la plus importante étant que ce regroupement s'inscrive dans une logique équilibrée de développement et de durabilité des activités maritimes".

"Plus de cohérence pour une action plus performante et plus ambitieuse dans le domaine maritime, c'est ce que nous attendons de cette nouvelle commission et de ce nouvel organigramme," ont ajouté les deux responsables.

Dans les prochaines semaines, les deux organisations porteront ensemble ce message aux nouveaux commissaires européens en charge de leurs dossiers.

Partager cet article :

Retour Abonnez-vous à Marine&Océans

À lire aussi dans cette rubrique

Les articles les plus lus

Accueil Economie maritime "La Commission "Juncker" constitue une étape importante pour la politique maritime" selon Francis Vallat et Raymond Vidil